Se faire voler son vélo

Récemment, des gens indélicats ont profité d'une chaude nuit d'été pour nous dérober d'un coup tous nos vélos. Vu l'état des bécanes, ces pauvres hères n'ont vraiment pas fait une affaire, mais je les déteste tout de même pour nous avoir privé de quelques balades en famille. Heureusement, Madame21, qui ne sait ni traîner ni attendre, nous en a déjà retrouvé 4 "flambants d'occasion" en suivant ses propres conseils sur l'achat de vélos de seconde main. Je saisi tout de même l'occasion de cette mésaventure pour en faire un sujet sur notre blog.

Choses à faire AVANT de se faire voler

  • Pour se protéger, le mieux est de stocker son vélo à l'intérieur. Ce qu'on ne faisait pas.
  • Si ce n'est pas possible, alors le cadenasser avec un vrai cadenas. Ce qu'on n'avait pas. Les dépliables style "double mètres" offrent le meilleur rapport en protection et encombrement. Achetez en Suisse chez conrad.ch ou brack.ch par exemple.

    Mon nouveau cadenas. Viens avec ta pince, voleur, qu'on rigole !
  • Pour anticiper le vol, il faut établir "la carte d'identité" du vélo : les trois informations principales sont le numéro de série du cadre, la couleur et la marque/modèle. Ajoutez y une photo et votre ticket d'achat. Vous aurez alors un petit document à garder précieusement dans un tiroir. Voir ici le guide pour trouver son numéro de série sur le cadre du vélo. Évidemment... Nous n'avions pas fait ça.

Et souscrire une assurance alors ?

Le vol de vélo (pas électriques) est en général compris dans l'assurance ménage sous la dénomination "Vol simple à l'extérieur". Un petit calcul sur le site de Zürich assurance par exemple vous donnera un ordre d'idée des primes annuels et des forfaits. Avec 200 CHF de franchise, 2000 CHF de plafond, c'est vitre trop cher pour des vieux vélos et trop limité pour des vélos de qualité. Si vraiment vous jugez nécessaire d'assurer votre vélo, l'ATE propose des assurances à petit prix pour les vélos de moins de 1'000 CHF et la Zürich des assurances spéciales "vélo" jusqu'à 12'000 CHF. Prenez encore en compte dans votre choix que c'est généralement la valeur du bien sur le marché au moment du vol qui vous sera reversée, pas la valeur à neuf du vélo !

Chacun gère son risque en fonction de ses possessions et ses craintes. Personnellement, en vivement sobrement avec quelques économies, je crains moins les voleurs que les entourloupes des assureurs au moment du sinistre.

Chose à faire APRÈS s'être fait voler

  • Si vous n'avez ni "la carte d'identité" de votre vélo ni une assurance, vous pouvez verser une larme et vous mettre directement à la recherche d'un nouveau vélo. Au moins vous gagnerez du temps. Aller à la police servira pour leur statistiques mais avec plus de 35'000 vélos volés par année en Suisse et moins de 2% de résolution, les chances sont maigres de remettre la main sur votre bien.
  • Si vous avez été plus prévoyant que nous, il vous faudra retrouver les documents précieusement mis de côté avant d'aller au poste de police annoncer le vol puis contacter votre assurance dans l'espoir de vous faire rembourser. Que ceux qui passent par là nous disent en commentaire si cela faut la peine et combien de temps cela prend.
    vélo de Monsieur21
    Le nouveau vélo de Monsieur21. Rangé _à_l'intérieur_ !

    Cependant, dans le beau pays de Vaud, la police est moderne et permet de déposer une plainte par internet pour le vol de vélo.

Quelles autres options ?

  • Les vélos sont parfois volés juste pour faire un trajet puis abandonnés. Comme l'illustre cette drôle d'expérience journalistique de suivi de vélos volés, les vélos en ville ne partent souvent pas très loin. Parmi les vélos que la police ou les voiries retrouvent, une bonne quantité ne retourne jamais à leurs détenteurs légaux faute de dépôt de plainte. Pour se donner toutes les chances à ce niveau, vous pouvez acheter une étiquette Bikefinder qui coûte 15 CHF pour 5 ans à la manière de ces portes-clés "keyfinder".
  • A Genève, c'est le système bicycode qui est plébiscité et qui propose de graver un numéro unique sur le cadre du vélo pour 15CHF. Plus durable qu'un autocollant, ce système a aussi l'avantage d'être reconnu par l'état Français et donc de fonctionner également sur le territoire voisin.
  • Du coté d'Yverdon, c'est le système Trakyv qui est en train de faire ses preuves en proposant un puçage électronique de vos vélos pour 100CHF pour 10 ans. Une fois pucés, les vélos volés peuvent potentiellement être détecté en passant près d'un capteur fixe ou lorsqu'une voiture de patrouille équipée d'un capteur passe près du vélo. Ça sent bon la surveillance de masse mais l'entreprise vante ses bons résultats et avance des chiffres convaincants (-50% des vols de vélos à Yverdon)

Quelle est votre stratégie ? La minimale avec un gros cadenas, une étiquette et foi en la police ? L'administrative avec un petit cadenas et une grosse assurance ? Ou la technologique avec une puce ou même un GPS avec détecteur de mouvement ?

Créer une association : simple et rapide

Monsieur21 ayant un métier peu exigeant physiquement (seule notre plante verte du salon le concurrence dans la sédentarité), l'envie de pratiquer un sport ludique et accessible dans la région l'a confronté à une situation de pénurie décourageante : le club X ou Y est plein, mettez-vous sur la liste d'attente et on vous rappellera M'sieur. Promesse malheureusement pas tenue, et après plus d'une année d'expectative déçue, je retrouve Monsieur21 auprès de notre plante verte compréhensive, bras dessus bras dessous, pleurant à qui mieux mieux sur leur sort commun.

Sur le champ, je prends le problème à bras le corps et m'aventure à proposer de créer un club de sport (ici le badminton) dans notre commune.

Internet regorge de marches à suivre très bien faites, et certains prétendent que la partie purement formaliste (la rédaction des statuts de l'association) prend 5 minutes.

Madame21 s'essayant au badminton
Madame21 s'essayant au badminton

Créer une association locale à but non lucratif

Définir le but de l'association

Dans notre cas d'école, le but était clair : soulager notre plante verte des lamentations récurrentes de Monsieur21, et subsidiairement, mettre en place une structure pour permettre à des citadins de se retrouver pour pratiquer le badminton.

Dans les statuts, le but de l'association est le seul point qui sera vraiment propre à l'aventure de la création. Certains s'associent pour créer un festival ou un événement unique qui deviendra peut-être annuel selon son succès, d'autres le font pour aider les défavorisés ou sauver la planète.

Conseil : soyez assez précis dans votre formulation pour que les non-membres comprennent ce que vous faites, mais assez générique pour ne pas être restreint dans vos activités.

Constituer le comité de base

Théoriquement vous pourriez démarrer une association à 2, mais pour le partage du travail mieux être plus nombreux et pour la prise de décision mieux vaut être impair. Nous avons donc choisi de partir à 3 : une présidente (moi-même), un vice-président (un ami du quartier, victime consentante) et un secrétaire-trésorier (Monsieur21).

Conseil : même par la suite, il n'est pas nécessaire d'augmenter le nombre de membres du comité. Mais à mesure que l'association prend de l'ampleur, des mains et des cerveaux supplémentaires vont être utiles, par ex. pour la gestion des membres, la tenue des comptes, la représentation/promotion vers l'extérieur.

Rédiger les statuts

Des modèles de statuts - en format éditable ou en lecture seule - sont disponibles sur le net, mais comme la plupart des associations mettent leurs statuts en ligne, il suffit de chercher "statuts association xxx" en remplaçant xxx par des termes similaires à votre but d'association, et vous tomberez très probablement sur des statuts tout prêts où il vous suffira d'adapter 1-2 lignes. Mieux encore : vous découvrirez peut-être que l'association de vos rêves existe déjà, et il vous suffirait alors d'aller y jeter un oeil, et en devenir membre.

Contrairement aux 5 minutes minimalistes, la rédaction des statuts va vous amener à réfléchir sur l'organisation de l'association et vous devrez répondre aux questions suivantes notamment :

  • coût de la cotisation
  • type de membres et cotisation correspondante (actifs, passifs, jeunes ?)
  • l'engagement de l'association (signature simple ou double signature ?)

Conseils :

  • la modification des statuts requérant la convocation de l'assemblée générale des membres, mieux vaut ne pas mentionner le montant exact de la cotisation qui peut varier d'année en année selon la situation financière de l'association ;
  • pour de toutes petites associations (c'est le cas si vous en créez une généralement), il est plus simple et pratique d'avoir uniquement la signature individuelle pour les engagements ; une totale transparence et collaboration dans le comité, ainsi qu'une révision des comptes par des personnes hors du comité permettent de s'assurer que les fonds sont utilisés à bon escient pour remplir les missions de l'association.

Organiser une assemblée générale constitutive et signer les statuts

Au départ, les membres de l'assemblée générale se confondent avec ceux du comité : il n'y a pas d'obligation à avoir des membres externes au comité pour former une assemblée générale constitutive. C'est donc autour d'une bonne bière fraîche que Monsieur21, notre ami-victime et moi-même avons élaboré, imprimé et signé les statuts de notre club de sport. Cette signature marque le début de l'existence de l'association.

Comme pour toute séance du comité, un procès-verbal de l'AG doit être rédigé, on y notera par ex. le montant de la cotisation décidée.

Faire vivre l'association

Ouvrir un compte bancaire

Il n'est pas nécessaire d'avoir un compte bancaire ou postal, mais cela simplifie grandement le travail pour le règlement des factures ou pour la récolte des cotisations des membres qui paieront directement sur le compte.

Conseils : si vous avez opté pour la signature individuelle, créez un accès e-banking pour le ou la présidente et la personne en charge de la trésorerie. Une procuration sera peut-être nécessaire. Exemple possible : compte ouvert au nom du président, procuration donnée au trésorier.

Rechercher des membres, promouvoir l'association

Jouer au badminton à 3, c'est pas très marrant, et on s'est senti un peu seuls dans cette double salle de gym où résonnaient nos pas... Heureusement, le bouche à oreille, quelques parutions dans le journal communal, et de la flexibilité en écoutant les souhaits des membres (potentiels) ont permis au club d'atteindre une huitantaine de membres 3 ans après sa création.

Conseils :

  • pour une association qui a des activités tout au long de l'année, le comité est composé des personnes qui donnent de leur temps pour organiser la vie associative pour tous les autres membres, il vaut donc mieux d'être assez nombreux en comité pour ne pas s'essouffler ;
  • pour une jeune association dans l'événementiel, il est préférable de garder un petit comité (3-5 personnes), et d'engager des bénévoles de terrain pour donner un coup de main le jour même (et les quelques jours autour) de l'événement ;
  • même avec des buts nobles et une organisation nickel chrome, sans promotion, votre association risque de péricliter rapidement, il est donc primordial de rester visible, et d'accueillir de nouveaux membres qui donneront un nouveau souffle en venant rejoindre le comité ou les équipes actives.

Développer l'association

Le développement d'une association peut la faire partir dans une direction qui n'a pas forcément été envisagée lors de sa création.

Par ex. pour notre club, nous n'imaginions que du jeu pour adulte sans contrainte de compétition ou d'entraînement. Mais une forte demande de cours pour les juniors nous a incité à mettre en place un entraînement régulier avec moniteur pour les jeunes : une nouvelle classe a été ouverte chaque année. Nous avons même financé en partie des lignes de terrain dans une salle qui en était dépourvue pour pouvoir accueillir ces nouveaux cours. A coeur vaillant, rien d'impossible !

Avantages de la création d'une association

Contrairement au groupement simple et informel d'un ensemble d'amis, l'association permet :

  1. d'avoir une personnalité morale propre : les membres ne sont pas responsables des dettes de l'association ;
  2. d'être reconnu par les tiers : la commune du siège de l'association, les sponsors, les futurs membres ;
  3. d'acquérir, louer, établir des contrats en son nom propre.

Le point 2. n'est pas négligeable car beaucoup de communes soutiennent leurs associations locales, que cela soit par une subvention financière ou par des facilités logistiques (prêt ou location à prix modeste de salles pour les activités de l'association, prêt de matériel, mise à disposition de vin communal, promotion lors de manifestations ou dans les brochures pour nouveaux habitants...).

Créer une association (ou faire partie des membres actifs d'une association), c'est participer de manière très concrète à la cohésion sociale par le tissage de liens entre personnes regroupées autour de mêmes buts. Personnellement, je trouve cela très gratifiant et enrichissant (mais je concède que mon objectivité en la matière peut être relativisée au vu de mon associativite aigüe).

Si votre association couvre un besoin et est utile à la société, elle vous survivra. Garanti ! En bref, lancez-vous !

Pour aller plus loin

Liqueur de fraises ou de citron ou de tout autre fruit

Liqueur fraise ou citron
Ma première cuvée de liqueur fraise ou citron en 2013

Recevant beaucoup d'éloges pour des liqueurs maison que je fabrique à partir de pelures ou de fruits un peu blets, je vous partage aujourd'hui la recette ultra-simple inspirée de celle de liqueur de fraises ou de citron du blog Les gourmandises d'Isa. Dégustées très frais, ces liqueurs raviront toutes les papilles.

Liqueur de fraises

Quand je pars faire la cueillette de fraises près de chez moi au printemps, je m'emporte toujours un peu et ramène facilement 3-4 kg de ces fruits délicieux mais fragiles. Même avec beaucoup de bonne volonté, et forçant tout le monde à en manger au ptit déj, ou en dessert matin-midi-soir, la Famille21 cale un peu, surtout lors de ma 3e cueillette la même semaine.

Comme je ne suis pas très confiture, j'ai trouvé un destin des plus exquis pour ces fraises qui me restent sur les bras et qui ne sont pas des plus belles : la liqueur de fraises.

Recette

Après avoir rapidement lavé, équeuté et coupé en 2 mes fraises, je les pèse, et je les immerge dans la même quantité de vodka (achetée au supermarché, env. 10.- la bouteille de 75dl). Je les laisse tranquille une quinzaine de jours à température ambiante dans un récipient fermé à prévoir assez grand.

Au bout des deux semaines de repos, je prépare un sirop en faisant chauffer du sucre avec de l'eau jusqu'à dissolution complète du sucre. Dès que le sirop est tiède, je le verse dans le récipient qui contient les fraises à la vodka. Après une journée, je filtre avec une passoire et je mets en bouteille.

Quantités

  • 750g de fraises
  • 75dl de vodka
  • 750 de sucre
  • 75dl d'eau

Liqueur de citron : le limoncello

A la même époque, j'avais également des citrons bio pour lesquels je n'utilisais que le jus. La peau partait donc au compost jusqu'à ce que je découvre la recette du limoncello qui me permet de valoriser ces pelures.

Recette

Après avoir lavé une demi-douzaine de citrons, je récolte le zeste à l'aide d'un économe dans un récipient que je remplis de vodka et que je laisse ensuite reposer fermé pendant quinze jours.

De même que pour la liqueur de fraises, je prépare le sirop et l'ajoute à la vodka une fois tiède. Par contre, j'attends une semaine avant de filtrer et mettre en bouteille.

Quantités

Pour mieux mémoriser la recette, je reste sur la même logique que la liqueur de fraises, mais vous pouvez bien sûr diminuer la quantité de sucre pour obtenir une liqueur moins douce.

  • zeste de 5-6 citrons bio
  • 75dl de vodka
  • 750g de sucre
  • 75dl d'eau

Liqueur d'autres fruits

J'ai tenté l'expérience avec des cerises et des framboises également. Ces liqueurs ont reçu un bon accueil partout où je les ai amenées.

Je jetais les fraises ou les cerises qui avaient gogé dans la vodka et qui en sortaient encore plus mal en point. Leur aspect n'a pas rebuté certains amateurs de fruits alcoolisés et c'est comme cela que j'arrive à un zéro déchet des plus commodes.

Santé !

Choisir un vélo d’occasion pour enfant

Avec les frimas qui se dissipent enfin pour laisser la place aux beaux jours, nous nous lançons dans une activité que nous pouvons faire en famille : la balade en vélo.

Quelques enfants à vélo
Cadet21 et ses copines à vélo

En croisant par hasard un ami21 portant un vélo destiné à son petit de 4 ans, je m'étonnais de la taille de l'engin choisi. C'est après coup que je me suis rendue compte qu'il n'était pas simple de savoir quel vélo acheter si on ne passait pas par un spécialiste.

Comment choisir la bonne taille de vélo ?

Heureusement pour nous, Internet pallie nos innombrables lacunes, et certains sites sont plein de bons conseils. Je trouve ceux de comprendrechoisir.com assez pertinents, particulièrement en ce qui concerne la taille du vélo.

Ce qui a bien marché pour nos enfants :

  1. la draisienne 12'' dès 2 ans
  2. un petit vélo 12'' avec pédales et torpédo mais sans les petites roues dès 3-4 ans
  3. un vélo 16'' sans vitesse mais avec freins à main dès 4-5 ans
  4. un vélo 20'' avec vitesses et freins à mains dès 5-6 ans

Les points importants :

  • Il semble judicieux de passer d'une draisienne à un vélo à pédales ayant exactement la même taille : cela permet au petit de se tenir debout en étant à l'aise à l'arrêt et de n'avoir à se concentrer que sur l'apprentissage du pédalage ;
  • Pour les enfants qui ont acquis le sens de l'équilibre avec la draisienne, il est préférable de laisser tomber l'étape "petites roues" et de passer directement à un vélo à pédales à 2 roues : l'apprentissage est l'affaire de quelques heures (et quelques frayeurs aussi : j'avoue le plus gros accident que j'ai eu ces 10 dernières années a été lors d'une leçon de vélo avec Cadet21) ;
  • Un bon casque à vélo s'impose à tout âge (et particulièrement au mien - je me suis vraiment fait mal lors de cet accident de vélo avec Cadet21, le pire, c'est que j'étais à pied...) ;
  • Le système torpédo permet de freiner en pédalant en arrière : très efficace rapidement, on craint moins les descentes avec notre petit bolide en herbe (par contre, cela ne nous évite pas de nous égosiller "PEDALE EN ARRIÈRE, EN ARRIÈÈÈÈÈRRRE !!!) ;
  • Vers 5 ans, les mains du petit cycliste commencent à être assez grandes et fortes pour que le freinage avec les mains donne un résultat ;

Acheter un vélo d'occasion

Il n'est pas rare de faire une bonne affaire sur les vélos d'enfants en occasion car ils grandissent si vite que les vélos sont généralement peu usés (sauf s'ils ont servis pour une fratrie nombreuse).

Il y a beaucoup de pistes pour trouver un vélo d'occasion :

Avant de passer à l'acte d'achat, il est prudent de faire quelques vérifications rapides. Si vous êtes comme moi une totale nulle en vélo, les deux critères de base me semblent un strict minimum : est-ce que le vélo roule bien quand on appuie sur les pédales et est-ce que ça freine bien quand on presse les freins ?

Pour les plus consciencieux, vous pouvez passer en revue la check-list de Pro Vélo.

Sapin écologique

Sapin en pot de la Feuille Verte
Sapin en pot de la Feuille Verte

Gamin21 m'a demandé un sapin de Noël.

Pendant des années, une plante verte du salon plus ou moins consentante faisait l'affaire : on l'agrémentait de quelques boules argentées (toujours les mêmes depuis plus d'une décennie) et de quelques guirlandes de récupération.

Las. Décembre déjà bien entamé, il a fallu que cette demande innocente tombe du ciel pour que j'amorce mon habituel processus d'achat écolo-localo-bio.

Une publicité dans notre boîte aux lettres (quoi !? savent pas lire l'auto-collant Pas de pub ?!?) pour un éco-sapin (eeeh, tiens tiens, ça tombe à pic, ça m'intéresse...) m'indique qu'il y a peut-être des voies possibles pour un achat responsable. La pub parle d'un sapin vivant en pot qui est récupéré après les fêtes, une espèce de location de sapin pendant quelques semaines.

La location d'un vrai sapin me séduit beaucoup par son aspect pratique:

  1. le sapin est livré, puis remporté depuis chez soi sans qu'on ait à bouger plus que les 10 doigts pour passer commande sur internet ;
  2. il n'y a pas besoin de le stocker pendant 11 mois pour ne l'utiliser que 1 mois voire moins, à l'instar d'un sapin artificiel.

D'un point de vue écolo, il n'y a pas de déchet, et aucun arbre n'est abattu. Pas mal. D'un point de vue prix (autour de 100.-), ça me paraît raisonnable vu la livraison et récupération à domicile par deux charmants paysagistes bien musclés.

Sapin en pot décoré par Gamin21 et son petit frère
Sapin en pot décoré par Gamin21 et son petit frère

Quelques adresses

Les prix des sapins en pot sont assez similaires (compter un peu plus de 100.- pour un 150-200 cm).

  • La Feuille Verte : notre choix, rapide (commande passée mercredi 5, sapin en pot livré le vendredi 7), et tout près de chez nous (livraison sur la Côte vaudoise uniquement en 2012), mais pas de choix sur la taille généreuse (150-200cm).
  • L'ecosapin : après avoir constaté qu'ils ne livraient qu'une semaine après la date de commande, j'ai laissé tomber. Par contre, leur FAQ m'a permis de savoir comment entretenir mon sapin en pot, et ils livrent partout en Suisse des sapins de tailles diverses.
  • Sapins genevois : super local, bio, tailles très diverses, prix abordables et tournées de livraisons... le rêve si on est genevois ! Et le côté associatif de l'affaire est intéressant (mais leur site web est... comment dire... améliorable).

Je mentionne encore CHapin,  sapin coupé suisse livré à domicile. Je note l'adresse par pur altruisme pour mes lecteurs, car je n'aime pas trop l'idée de couper un arbre juste pour le plaisir de la déco et des yeux.

Epilogue

Après avoir prévenu Gamin21 que notre sapin pourrait être assez petit (cela aurait coûté moins cher et il aurait facilement décoré un ecosapin de 1m), après avoir contenu son impatience pendant 2 jours interminables (il est déjà arrivé le sapin ? il arrivera demain ? après une fois ou deux fois dodo ?), après l'avoir averti que non, on ne pourra pas avoir toutes les couleurs de boules que notre commune a mises sur ses sapins publics, il n'est rien de plus magique que d'avoir vu ses yeux briller de plaisir à la découverte d'un sapin tout frais, plus grand que Monsieur21 et qui sent bon les fêtes.

[Edit 30.12.2012 : Quelques jours après la publication de mon article, Monsieur21 me pointe sur l'article de la FRC pour choisir un sapin "vert"]

[Edit 10.12.2014

Epilogue bis : petit échange avec le directeur d'ecosapin

Envoyé: Mardi 7 Janvier 2014

Objet: statistiques

Bonjour l'équipe Ecosapin,

J'ai commandé un ecosapin cette année et j'en ai été très contente. Toutefois, je me pose des questions sur la vie des ecosapins.

Nous l'avons sorti sur le balcon dès le 31 décembre afin qu'il n'ait pas trop chaud trop longtemps, mais même posé sur une estrade, il semble avoir eu chaud. Le pot dans lequel est planté l'ecosapin me semble petit pour contenir l'humidité nécessaire à l'arbre.

J'ai eu une discussion avec un ami paysagiste, et il me dit les choses suivantes :

- avec le choc thermique (2-3 semaines) entre les 0-10 degrés de l'extérieur et les 20+ degrés des appartements, il y a peu de chance que l'ecosapin puisse survivre

- il avait commandé des ecosapins pour la commune où il travaille et vous n'êtes jamais revenu les chercher malgré plusieurs prises de contact

Vous indiquez sur votre site que 80% des ecosapins reprennent leur cycle de vie :

Les ecosapins commençant à vous revenir depuis cette semaine, quand pourrez-vous avoir un bilan ? Ou pourriez-vous me donner les pourcentages des retours 2012 transformés en locations 2013 ?

Ma motivation première pour un ecosapin étant qu'il puisse continuer à vivre et être loué les années suivantes, je me pose la question du pourcentage réel d'ecosapins loués qui reviennent chez vous et qui

peuvent être reloués l'année d'après.

Je vous remercie pour vos informations et vous souhaite déjà beaucoup de succès pour 2014.

 

Envoyé: Mercredi 8 janvier 2014

Bonjour Madame21,

En effet nous replantons environ 80% des sapins. les 20% restant sont valorisé en biogaz.

Sur les 80% replanter tous ne sont pas réutilisé l'année suivante, nous en laissons une partie 2 ans en terre afin qu'ils aient le temps de se remettre et qu'ils soit vraiment beau.

Nous travaillons beaucoup avec un grand "éleveur de sapin" à Fribourg et nous avons des sapins en commun, certain sont vendu après plusieurs années en coupé ou si ils ont un peu souffert du chaud en coupé 2ième choix sous une autre marque que Ecosapin.

C'est pourquoi il nous est difficile de présenter un chiffre exacte au vue des centaines de sapins replanté puis revendu.

[...]

J’espère avoir répondu à vos questions et vous souhaite une excellente année 2014.

Meilleures salutations.

Julien Bugnon

Directeur

Voilà une réponse arrivée rapidement qui a le mérite d'être claire !

]

Joyeux Noël 2012 !