Soigner son rhume en 48 heures

L'hiver je me faisais souvent des petits rhumes histoire de passer le temps. A force de pratiquer le rhume hivernal, je me suis développé une stratégie point par point que j'applique systématiquement. Ça fonctionne plutôt pas mal puisque ça ne me coûte que 24 heures de combat (maladie) et 24 heures de rémission (semi maladie). J'en ai fais une liste sur un papier mais comme il commence à être maculé de viscosités séchées, je me décide à le passer en format numérique et, par la même occasion, à vous le partager hic et nunc.

Déceler au plus tôt et agir aussitôt

Où je suis attentif à mon état général et aux petites choses.

Pour moi, le premier symptôme alarmant est un léger picotement dans la gorge à la déglutition. Cela vient avant la sensation de faiblesse et avant la température. Ça peut aussi débuter par une fatigue inhabituelle ou le nez congestionné. Ça peut être rien mais je me méfie et dès lors, je passe en mode "Branle-bas de combat".

Branle-bas de combat

Où le combat passe en priorité orange, je me prépare, j'aide mon corps et j'attends de voir ce qui se passe.

Le corps a besoin de toute son énergie pour lutter alors pour lui épargner toute digestion fastidieuse, alors j'arrête simplement de manger. Le vieil adage "il faut manger pour prendre des forces" est une aberration pendant la maladie. Creusez les questions sur le jeûne alimentaire si cela vous inquiète. Si la maladie n'est pas encore installée et que la faim me tiraille, alors j'avale des aliments faciles à digérer: Des crudités.

Madame21 sait AUSSI tricoter des chaussettes

La fièvre est un outil du corps pour combattre la maladie. En chauffant, le corps inactive les virus et ralenti la prolifération bactérienne. Plutôt que d'attendre que la chaudière s'allume, il faut anticiper et s'habiller chaudement. Je rajoute une couche de plus sur le haut du corps et sur les pieds. Oui oui, deux paires de chaussettes. C'est la guerre je vous dit.

Les picotements dans la gorge sont certainement le signe d'une infection virale que j'attaque directement ici avec des gargarismes ! Il y a la méthode chimique à la Monsanto avec des bains antiseptiques type Hextril ou alors les remèdes de grand-mères dont on ne parlerait plus depuis des siècles si ils n'étaient pas efficace : Citron, sel, piment ou gingembre. (Tiens, tout ce qui fait faire la grimace semble efficace pour la mal de gorge... )

Je suis prêt à infuser comme un malaaaade !!!

Après bon, les huiles-essentiellophiles rajouteront  peut-être quelques gouttes de ravintsara, tandis que les homéophiles rajouteront quelques gouttes d'infludo.  Et pour les scientistes militants, hum... je sais pas... ils rajouteront quelques invectives sur l'oscillococccinum, ça semble les soulager.

Quand la guerre est déclarée

Où le combat passe en priorité rouge, j'arrête de rigoler et plus rien d'autre ne compte.

Je commence par accepter d'être grabataire et je fais une croix sur tout ce qui était prévu. Je continue les gargarismes réguliers et le jeûne mais comme le corps chauffe déjà bien, une couche d'habits en moins suffit, du moment que je n'ai pas froid.

La clé du succès, c'est de dormir. Dormir à n'en plus pouvoir pour laisser le corps travailler tranquille sans s'occuper du reste. Si je n'arrive pas à dormir, j'essaye ou je fais semblant. Et entre deux roupillons, il n'y a que les bains très chauds et les préparations d'infusions qui sont permis.  Et comme je suis trop sympa avec moi même, je m’autorise aussi à lire un peu. Merci moi !

Les infusions à boire, c'est toujours pour cibler la gorge. Mon cocktail le plus efficace, c'est l'infusion Thym, Citron , Gingembre, Miel. Le plus incroyable, c'est que ça soigne ET que c'est bon.

Reddition et rémission

Où la bataille est terminée mais tout est à reconstruire.

Ma bouillotte est SU-PER

Après la nuit toujours horrible entre mouchages intempestifs, réveils réguliers et rêves torturés, le plus dur est fait. Je continue mon combat jusqu'à ce que l'appétit revienne timidement. Pas question de boulotter un hamburger !!! Fruits et soupe sont bien plus adaptés pour une reprise en douceur. Mon corps est encore faible et mérite encore le repos du guerrier: Chaleur et sommeil sont encore les maîtres mots pour une journée. Le repos du deuxième jour n'est pas accessoire ! C'est ce qui fait que la maladie ne traîne pas toute la semaine.

Après la seconde nuit, forcément moins pénible, la santé est là. Hourra. Je peux à nouveau me gaver, bosser jusqu'à point d'heure et faire le zazou. Du moins jusqu'à la prochaine crève.

PS: Et si vous êtes fumeur, bon sang, c'est une occasion en or de commencer à arrêter !

Se faire voler son vélo

Récemment, des gens indélicats ont profité d'une chaude nuit d'été pour nous dérober d'un coup tous nos vélos. Vu l'état des bécanes, ces pauvres hères n'ont vraiment pas fait une affaire, mais je les déteste tout de même pour nous avoir privé de quelques balades en famille. Heureusement, Madame21, qui ne sait ni traîner ni attendre, nous en a déjà retrouvé 4 "flambants d'occasion" en suivant ses propres conseils sur l'achat de vélos de seconde main. Je saisi tout de même l'occasion de cette mésaventure pour en faire un sujet sur notre blog.

Choses à faire AVANT de se faire voler

    • Pour se protéger, le mieux est de stocker son vélo à l'intérieur. Ce qu'on ne faisait pas.
    • Si ce n'est pas possible, alors le cadenasser avec un vrai cadenas. Ce qu'on n'avait pas. Les dépliables style "double mètres" offrent le meilleur rapport en protection et encombrement. Achetez en Suisse chez conrad.ch ou brack.ch par exemple.

      Mon nouveau cadenas. Viens avec ta pince, voleur, qu'on rigole !
  • Pour anticiper le vol, il faut établir "la carte d'identité" du vélo : les trois informations principales sont le numéro de série du cadre, la couleur et la marque/modèle. Ajoutez y une photo et votre ticket d'achat. Vous aurez alors un petit document à garder précieusement dans un tiroir. Voir ici le guide pour trouver son numéro de série sur le cadre du vélo. Évidemment... Nous n'avions pas fait ça.

Et souscrire une assurance alors ?

Le vol de vélo (pas électriques) est en général compris dans l'assurance ménage sous la dénomination "Vol simple à l'extérieur". Un petit calcul sur le site de Zürich assurance par exemple vous donnera un ordre d'idée des primes annuels et des forfaits. Avec 200 CHF de franchise, 2000 CHF de plafond, c'est vitre trop cher pour des vieux vélos et trop limité pour des vélos de qualité. Si vraiment vous jugez nécessaire d'assurer votre vélo, l'ATE propose des assurances à petit prix pour les vélos de moins de 1'000 CHF et la Zürich des assurances spéciales "vélo" jusqu'à 12'000 CHF. Prenez encore en compte dans votre choix que c'est généralement la valeur du bien sur le marché au moment du vol qui vous sera reversée, pas la valeur à neuf du vélo !

Chacun gère son risque en fonction de ses possessions et ses craintes. Personnellement, en vivement sobrement avec quelques économies, je crains moins les voleurs que les entourloupes des assureurs au moment du sinistre.

Chose à faire APRÈS s'être fait voler

  • Si vous n'avez ni "la carte d'identité" de votre vélo ni une assurance, vous pouvez verser une larme et vous mettre directement à la recherche d'un nouveau vélo. Au moins vous gagnerez du temps. Aller à la police servira pour leur statistiques mais avec plus de 35'000 vélos volés par année en Suisse et moins de 2% de résolution, les chances sont maigres de remettre la main sur votre bien.
  • Si vous avez été plus prévoyant que nous, il vous faudra retrouver les documents précieusement mis de côté avant d'aller au poste de police annoncer le vol puis contacter votre assurance dans l'espoir de vous faire rembourser. Que ceux qui passent par là nous disent en commentaire si cela faut la peine et combien de temps cela prend.

    vélo de Monsieur21
    Le nouveau vélo de Monsieur21. Rangé _à_l'intérieur_ !

    Cependant, dans le beau pays de Vaud, la police est moderne et permet de déposer une plainte par internet pour le vol de vélo.

Quelles autres options ?

  • Les vélos sont parfois volés juste pour faire un trajet puis abandonnés. Comme l'illustre cette drôle d'expérience journalistique de suivi de vélos volés, les vélos en ville ne partent souvent pas très loin. Parmi les vélos que la police ou les voiries retrouvent, une bonne quantité ne retourne jamais à leurs détenteurs légaux faute de dépôt de plainte. Pour se donner toutes les chances à ce niveau, vous pouvez acheter une étiquette Bikefinder qui coûte 15 CHF pour 5 ans à la manière de ces portes-clés "keyfinder".
  • A Genève, c'est le système bicycode qui est plébiscité et qui propose de graver un numéro unique sur le cadre du vélo pour 15CHF. Plus durable qu'un autocollant, ce système a aussi l'avantage d'être reconnu par l'état Français et donc de fonctionner également sur le territoire voisin.
  • Du coté d'Yverdon, c'est le système Trakyv qui est en train de faire ses preuves en proposant un puçage électronique de vos vélos pour 100CHF pour 10 ans. Une fois pucés, les vélos volés peuvent potentiellement être détecté en passant près d'un capteur fixe ou lorsqu'une voiture de patrouille équipée d'un capteur passe près du vélo. Ça sent bon la surveillance de masse mais l'entreprise vante ses bons résultats et avance des chiffres convaincants (-50% des vols de vélos à Yverdon)

Quelle est votre stratégie ? La minimale avec un gros cadenas, une étiquette et foi en la police ? L'administrative avec un petit cadenas et une grosse assurance ? Ou la technologique avec une puce ou même un GPS avec détecteur de mouvement ?

Conférence sur la pollution intérieure, nous y serons.

Mardi 27 septembre 2011 à 20h00 à Romont, une conférence aura lieu sur la pollution intérieure. Sujet que nous avions déjà traité dans un précédent article de ce blog.

Un sujet qui nous concerne tous et qui m'intéresse particulièrement puisque nous vivons dans un appartement récent mais visiblement construit avec les matériaux les moins chers du marché et que nous passons souvent des vacances dans une vieille maison de campagne construite bien avant qu'on ne se soucie de la qualité de l'air. J'ai également hâte de poser des questions aux conférenciers sur mes armoires Ikea en bois aggloméré...

Bref, Madame21 et moi même y serons ! Si le sujet vous intéresse autant que nous ou si vous voulez juste voir nos têtes, dire bonjour ou faire un bec, venez également !

Plus d'infos et autres conférences: http://www.apglane.ch

 

L’équilibre Acido-Basique

Avant que Madame21 ne renomme ce blog "Madame21.ch", j'y re-consacre un peu de temps en vous proposant cet article qui me servira également de bonne excuse à mon absence des derniers mois années. En effet, après une période de plus d'un an d'intense fatigue chronique, j'ai trouvé les causes de mon mal et la solution qui va avec : mon alimentation et mon mode de vie m'ont rendu trop acide. Il fallait me basifier. Je l'ai fait et ça m'a changé la vie (et je pèse mes mots).

L'équilibre acido-basique étant un élément fondamental du bien-être de tout un chacun, je vais essayer, avec mes maigres connaissances de biologie, de vous en expliquer les tenants et aboutissants tels que je les ai compris. Amis nutritionnistes, vous m'excuserez mes raccourcis. Vos corrections sont les bienvenues.

L'équilibre acide-base dans le corps humain.

La mesure d'acidité / basicité s'appelle le pH. (Valeur bien connue des aquariophiles et des gens qui regardent les publicités pour les crèmes de visage). C'est une valeur qui va de 0 à 14. En dessous de 7, la mesure est dite acide, au dessus de 7 elle est basique.

Chaque élément du corps humain fonctionne de façon optimale à un certain niveau de pH qui lui est propre et si pour un viscère donné, les conditions de pH ne sont pas respectées, son efficacité sera alors amoindrie. Il est donc important d'avoir un pH adéquat mais heureusement, notre corps gère très bien ça.

Au fil des journées, notre équilibre acido-basique évolue de manière tout à fait normale en fonction de ce que l'on assimile et de notre activité. Ainsi nous avons une tendance à nous acidifier en journée car cela est nécessaire à une activité cérébrale soutenue. De plus, le stress et la consommation de nourriture souvent trop acidifiante viennent renforcer ce phénomène.

Durant la nuit, nous avons par contre une tendance à nous basifier car le cerveau est au repos, il n'y a plus d'apport de nourriture acidifiante et le foie, libéré des tâches nutritionnelles peut alors se concentrer sur son rôle antitoxique et aider les reins à nettoyer l'organisme de ces toxiques acides. (C'est ce qui fait que le pipi du matin est si salé concentré.)

L'acidification.

Le pH du sang se doit d'être très stable vers 7.4 sans quoi il entraine de graves troubles métaboliques. En dessous de 6.95 : coma puis mort. Au dessus de 7.7 : irritabilité, crise de convulsion, tétanie, mort. Ça ne rigole pas. Comme je l'ai déjà dit, le corps humain est bien fait et il s'applique à maintenir le pH du sang très stable grâce à une panoplie de moyens plutôt compliqués. Son moyen préféré peut se résumer ainsi : stocker les toxiques acides dans le tissu de soutien en attendant que le corps les élimine.

Le tissu de soutien, c'est la bouillie qui entoure les organes importants: 16-18 litres de jus, de fibres, de capillaires sanguins et de fibres nerveuses. Un peu de tout pour permettre une bonne respiration cellulaire, l'alimentation et l'hydratation des tissus et l'élimination des déchets.

Les deux organes principaux d'élimination des toxiques acides sont les poumons et les reins qui se partagent le travail comme suit. Les poumons s'occupent rapidement des toxiques acides faciles à éliminer tandis que les reins s'occupent lentement de ceux plus coriaces.

Donc si l'on passe sa journée dans un bureau mal aéré et sa nuit dans une chambre à coucher à l'air vicié, les poumons font moins bien leur travail, ce qui laisse d'avantage de travail aux reins pour l'élimination de ces toxiques. Les reins bossent bien mais travaillent lentement, donc s'il y a trop à faire, il faut stocker les toxiques acide dans le tissus de soutien en attendant qu'ils puissent les traiter. Si l'on maintient ce comportement sur une longue période et qu'on y rajoute un mode de vie stressant, des relations conflictuelles, des contrariétés ou une alimentation mal équilibrée, on finit par s'acidifier d'avantage que l'on ne se basifie. Au fil du temps, l'acidification du tissu de soutien a tendance à le gélifier (devenir moins fluide) et il ne pourra plus assurer son rôle de "soutien" : nourrir les organes et amasser les déchets acides. Crac : On souffrira d'Acidose chronique de faible niveau.

L'acidose Chronique de faible niveau.

Adieu chips et biscuits au beurre !

L'acidose chronique de faible niveau, (que je vais dès maintenant appeler "acidose" mais qu'il ne faut pas confondre avec l'acidose métabolique aigüe qui est un trouble grave) peut présenter les symptômes suivants :

  • Calculs rénaux
  • Maux de tête
  • Sécheresse de la peau
  • Manque d'énergie, manque d'entrain
  • Fatigabilité surtout matinale
  • Perte de l'appétit
  • Des ongles peu forts facilement cassables
  • Peau du visage grasse.
  • Mauvais haleine matinale.
  • Perturbation du sommeil entre 1 et 3 heures.
  • Tendance à s'enrhumer facilement.

Bref, on ne fonctionne pas bien. Personnellement, mon principal problème était la fatigue. Je mettais plus d'une heure à me lever le matin, toute tâche me paraissait un effort insurmontable et j'avais une puissante envie de dormir dès 16h. Je voulais changer ça et je dormais entre 8 et 9 heures par nuit, ce n'était donc pas de la fatigue ordinaire et encore moins de la paresse. Être à ce point mou à 32 ans me rendait fou. Il a fini par en résulter de l’irritabilité et de la déprime.

Il fallait que ça change. À seulement 32 ans, on doit être en forme. J'ai consulté un docteur qui a presque nié mes symptômes, accusant une déprime saisonnière et qui m'a prescrit de la Taurine (du redbull en poudre quoi...) et un homéopathe en carton qui n'a pas fait mieux en me conseillant simplement de boire du café... j'ai fini par rencontrer une nutritionniste/kinésiologue formidable qui m'a parlé de l'équilibre acide-base.

Maintenir son équilibre acide-base.

Notre mode de vie étant par nature acidifiant, il faut autant que possible, tout au long de la journée, éviter ce qui acidifie et favoriser ce qui basifie :

  • Manger équilibré et favoriser les aliments basifiants. Manger moins de sucre. Minimiser les viandes.
  • Faire quelques profondes inspirations à l'extérieur et aérer convenablement deux à trois fois par jour les locaux dans lesquels on vie ou travail pour aider les poumons à éliminer les acides.
  • Éviter le stress. Si nécessaire, le combattre par des exercices de relaxation.
  • Faire du sport afin d'éliminer des toxiques par la transpiration et la respiration.
  • Souper léger et tôt afin que la digestion soit finie lorsqu'on se couche. Laissant ainsi le foie tranquille pour aider les reins à nettoyer le corps.

Ce sont là les mêmes conseils santé qu'on retrouve un peu partout et ce n'est pas un hasard. Cependant changer ses habitudes et s’astreindre à un nouveau rythme demande beaucoup d'énergie et de rigueur, ce dont justement on manque cruellement lorsqu'on est en déséquilibre ! Ah que ce cercle est vicieux !

Rétablir son équilibre acide-base.

Jus de pomme bio et Soda Club. Prends ça dans ta face Coca Cola !

Afin d'avoir l'énergie et la motivation suffisante pour maintenant son équilibre, il est essentiel de le rétablir rapidement. Pour ce faire, certains spécialistes recommandent la cure de citron qui consiste à avaler des doses croissantes de jus de citron (jusqu'à 12 citrons par jours) pendant 30 jours.

Je n'ai pas réussi à m'y astreindre. J'ai donc opté pour des compléments alimentaires basifiant en gélule. J'ai pris 2 pilules par jour d'ERGYMAG. Le changement a été flagrant en moins d'une semaine. J'ai repris vie. J'ai continué ces gélules pendant 6 mois. C'est le temps qu'il m'a fallu pour restructurer mon rythme de vie, équilibrer mon alimentation et me forger le mental qui va avec.

Aujourd'hui je me sens vraiment bien avec une vitalité qui correspond à mon jeune âge (oui oui, moi j'ai 33 ans et je suis jeune) ce qui n'est vraiment pas de trop pour gérer nos deux Mômes21 et leur énergie débordante.

Conclusion.

Les règles pour favoriser un bon équilibre acido-basique sont les mêmes que j'ai toujours entendues sur la santé en général (mangez équilibré, bougez respirez), mais en m'intéressant à ce sujet, j'ai enfin pu rattacher ces règles théoriques à des processus physiologiques, et ces processus physiologiques à des effets perçus et ressentis. Cependant, si l'équilibre acido-basique est une notion fondamentale du bien-être (et qu'elle a des effets dévastateurs sur moi), elle n'est qu'un élément parmi d'autres dans une équation bien plus complexe qui régit l'ensemble du corps humain et dont beaucoup de paramètres changent en fonction de chaque individu. A chacun d'expérimenter pour trouver des solutions à ses problèmes de santé mais comme m'avait dit un kinésithérapeute que j'avais également consulté à ce propos : "D'abord vous suivez les règles de bases de l'hygiène de vie, ensuite vous venez vous plaindre. Sinon je peux rien pour vous, je ne suis pas magicien."

Sources.

Retirer son argent des banques

Eric Cantona - oui le footballeur - a récemment partagé une idée sur internet qui commence à faire du bruit et à rassembler beaucoup, beaucoup de partisans: "Retirons tous notre argent des banques le 7 décembre". Je pense que l'idée est vraiment bonne, je vais la suivre et vous en parler :

Pourquoi retirer son argent

Cantonna l'explique assez bien dans sa vidéo : Défiler avec une pancarte dans la rue ne sert à rien. Le système actuel est basé sur le pouvoir des banques.  Retirer son argent est un acte citoyen pour ne pas encourager la dérive. Si les banques n'ont plus d'argent, le système s'écroule.

Non mais euh, pourquoi détruire ce système ?

Pour un peu que vous vous intéressiez à autre chose qu'à "Qui veut marier mon fils" et à "Jimmy Choo", vous avez dû vous apercevoir qu'il y a quelque chose de malsain dans notre monde : des gosses crèvent de faim tandis que des multinationales s'enrichissent à n'en plus pouvoir. Des pays font faillites et d'autres utilisent nos impôts pour  renflouer les banques. Et nous au milieu de tout ça, notre pouvoir d'achat s'amenuise, notre nature s'essouffle,  et nous avons ce triste sentiment récurent de nous faire avoir par les politiciens, les assureurs, les propriétaires, les services après vente, bref, grosso modo par tout ceux qui nous sourient. Et si vous vous dites : "bin ouais, c'est la vie" vous vous trompez. Ça n'a rien à voir avec la vie. Il faut dire "bin ouais, c'est les banques" car les banques sont le fondement des dérèglements de notre société. Ce n'est pas de la diabolisation, c'est une simple vérité. Pour s'en convaincre, il faut passer un peu de temps à se renseigner. Juste un peu: Commence par regarder ça, ça dure 1 minutes 30 :

Ensuite :

Et si vraiment ça t'intéresse, prend le temps de regarder toutes les vidéos de cette page.

Ce système de par ses fondements est voué à l'échec, il va falloir en changer un jour ou l'autre. Pourquoi pas aujourd'hui ?

Agir, c'est facile en fait.

Je le disais en début d'article, l'idée de ce mouvement est de retirer son argent des banques le 7 décembre. Si vous avez peu d'argent, sachez que ça en vaut quand même la peine, une banque peut prêter 50x plus que ce qu'elle ne possède. La priver de 10CHF l'empêche d'en prêter 500 ! Si vous avez beaucoup d'argent, le prendre sur soi pose problème mais vous pouvez transférer votre argent dans une banque raisonnée qui ne cherche pas le profit à tout prix : La Banque BAS en suisse, La NEF en france. Ces organismes ne spéculent pas, encouragent et financent les projets sociaux et environnementaux et gèrent l'argent en toute transparence.

D'autres solutions : investissez votre argent dans des projets, dans les projets de vos amis (huhu), dans la pierre, bref : investissez dans le concret plutôt que de le confier aux escrocs financiers ! Aucune excuse, l'opération se renouvellera tous les 7 du mois au cas où vous avez été assez feignant pour louper la date ! Alors à vous de décider :

On change le monde maintenant ou on continue à encourager l'asservissement des peuples de l'appauvrissement de nos conditions de vie ?

Plus d'informations