Vacances : échange d’appartement ou de maison

Monsieur21 et moi-même avons démarré ce blog il y a quelques années avec plein d'enthousiasme (un article par semaine minimum : les doigts dans le nez, trop facile), plein d'illusions (notre blog ne mourra jamais. JAMAIS.), et plein de bonnes résolutions (tous ces blogueurs qui racontent leur quotidien tellement ordinaire et leurs vacances tellement banales. Jamais on ne fera ça. JAMAIS.)

La vie nous rend humbles à coups de bâton bien sentis, et je me permets de réanimer ce blog comateux avec un résumé de nos formidables vacances. Si si, vous avez bien lu : je vais vous raconter nos vacances... ou plutôt comment je les ai organisées.

Avant les vacances

Avril 2012 : Monsieur21 ressemblant plus à une courgette molle oubliée au fond du frigo qu'à un fringant jeune entrepreneur dynamique, des vacances en famille loin d'ici nous feraient le plus grand bien. Plusieurs amis me vantent Berlin, ville branchée, familiale et bon marché.

Je saute donc sur mon clavier pour chercher un hébergement et tip-tip-tip (tripadvisor : quoi ?!? 100 EUR la nuit minimum !?), tip-tip-tip, accorhotel ("boof, j'ai pas envie d'entendre les voisins se limer les ongles à travers des parois en carton" ronchonne Monsieur21), tip-tip-STOP ! J'ai soudainement une illumination : cela faisait depuis toujours que je rêvais de faire un échange d'appartement/maison pour les vacances, et voilà l'occasion rêvée !

Je veux échanger mon appartement contre une maison

Notre appartement
Notre appartement (bien rangé, pour une fois)

Mai 2012 : je me suis inscrite sur plusieurs sites d'échanges. Photos de la vue sur le lac depuis notre balcon, rangement drastique de toutes les chambres avant de les immortaliser sous leur plus beau jour, description enjouée et hop, à moi Berlin, Bratwurst et Angela ! Je m'imagine déjà déclamer Ich bin ein Berliner sous la porte de Brandebourg ! (Sauf que moi, je ressemble beaucoup plus à une boule de berlin que Kennedy...). J'envoie une dizaine de demandes d'échanges sur chaque site.

Juin 2012 : Damned ! Tous les Berlinois échangeurs de maison ont déjà prévu leur vacances d'été. L'angoisse de ne pas pouvoir partir me fait perdre la raison, et je recherche des échanges vers des destinations beaucoup plus exotiques comme la Suède, ou la France.

C'est au même moment ou presque que je reçois une demande d'échange d'une famille parisienne avec villa, voiture et jardin. Monsieur21 (très réticent à ce que des inconnus fouillent dans ses caleçons) estime que pour une première expérience d'échange une langue commune serait pratique car en suédois, il ne sait que dire "öl" (=bière). Alors Paris, ça sera pour août, juste après la fête nationale car la Famille21 est très patriotique.

Juillet 2012 : mails, téléphones, photos, documents... je prépare intensivement ce premier échange de maison afin qu'il n'y ait pas d'accroc. Sinon, il sera difficile de convaincre MonsieurSceptique21 de retenter un échange ultérieur. Nous partirons en TGV (Lausanne-Paris en moins de 4 heures), et nous prendrons un taxi avec 2 réhausseurs (pas évident d'en trouver à Paris) jusqu'à notre maison de vacances.

Devant la Tour Eiffel
La Famille21 devant la Tour Eiffel

Nous à Paris

Vendredi 3 août, à l'office de tourisme de Paris Gare de Lyon :

[Moi, avec Monsieur21, Gamin21 et PetitBébé21 sur les talons] Bonjour ! Nous aimerions des idées d'excursions et d'activités.

[La dame de l'office] Bien sûr, alors voici le fascicule des bâteaux-mouches, de Paris-plage et ... vous restez combien de temps ?

[Moi] 2 semaines de vacances !

[La dame, abasourdie, sa collègue à l'arrière lève les yeux et nous observe comme si on était difformes] 2 semaines à Paris en août ?!

[Moi, méfiante, et Monsieur21 qui regarde déjà les horaires pour un TGV retournant à Lausanne] Euh, oui, mais pourquoi pas ?

[La dame] Ah, mais pour rien, c'est original. C'est juste qu'en août, tout le monde quitte Paris.

[Moi, entre les dents] Bah, justement, l'agoraphobe que je suis ne s'en portera que mieux.

Mercredi 16 août, veille du retour en Suisse, sur la terrasse de la villa :

[Moi] Le Jardin des Plantes, la Ménagerie, le musée de paléontologie, la Tour Eiffel, le bateau sur la Seine, les Champs-Elysées, la fête forraine des Tuileries, le jardin d'Acclimatation, ses jeux d'eau, ses manèges et son théâtre guignol, le funpark playmobil, l'aquarium CineAqua, la Cité des enfants, la terrasse panoramique de l'aéroport d'Orly, le théâtre guignol Anatole en plein air, la piscine, et les excursions en vélo dans les parcs de la région... Bon, ben, le bilan de ces vacances est plutôt jouissif, non ?

[Monsieur21, éternel optimiste] Attends de voir notre appartement quand on rentrera, s'ils n'ont pas fait caca dans tous les coins.

[Moi] Oui, oui, je suis sûre que nos hôtes (lui ingénieur, et elle professeur d'université) ont fait des hautes écoles mais n'ont jamais appris à utiliser des toilettes.

Jeudi, 17 août, après un tour des chambres chez nous :

[Moi, triomphante] Haha, tu vois, c'est propre, et y a rien de cassé !

[Gamin21] Papa, mon camion d'anniversaire est tout cassé.

[Monsieur21] Ca doit être le petit garçon qui était là qui l'a cassé, c'est pas grave.

[Gamin21] Ben non, c'est pas grave.

[Moi, qui m'en voulais déjà] Ouf, alors.

Bilan

Gamin21 sur le vélo emprunté
Gamin21 sur un vélo rose emprunté à nos hôtes

Avantages (par rapport à l'hôtel par ex.)

  • Logement gratuit pour toutes les vacances
  • Chambres d'enfants (j'avais choisi exprès une famille avec des enfants à peu près du même âge que les nôtres) avec jouets et lits de taille adaptée
  • Matériel de puériculture (chaise haute, table à langer) à disposition
  • Voiture avec sièges enfant à disposition
  • Jardin privé, terrasse
  • Indications sur les lieux de la région à visiter pour une famille comme nous
  • Explications sur la vie locale (où faire son marché, se baigner, se promener avec les enfants etc.)
  • Un repas prêt à l'arrivée : pas besoin d'aller chercher un resto ou un supermarché après plusieurs heures de voyage.
  • On peut cuisiner, emprunter les vélos, tricycle et casque, explorer la bibliothèque de nos hôtes, découvrir des DVD pour enfants.
  • Chez nous, les plantes ne vont pas mourir de soif malgré la canicule.

Inconvénients

  • Il faut ranger et préparer son appartement pour recevoir des gens  : quand on va à l'hôtel, on peut laisser son chez-soi sens dessus dessous.
  • Il faut préparer la documentation concernant sa maison, et la région (mais c'est réutilisable pour les prochains échanges).
  • J'ai un peu angoissé de ne pas recevoir à temps les clés envoyés par la poste pour entrer dans la maison promise.

Liste de choses à faire avant de partir

Les sites d'échanges fourmillent de conseils avisés que j'ai adaptés en partie à mon propre cas :

  • Nettoyer et ranger en laissant un casier de libre dans les armoires pour les habits de nos hôtes
  • Mettre dans un endroit inaccessible tous les objets de valeur ou très personnels que vous n'aimeriez pas que vos hôtes utilisent (oui, genre vos sex-toys préférés)
  • Préparer un repas pour leur arrivée et vider le frigo de tous les restes
  • Changer les draps des lits
  • Achever la documentation  (où sont nos vélos, le parking, les containers, comment faire avec les déchets et le recyclage, quels lieux faut-il absolument visiter dans la région etc.)
  • Convenir d'un moyen pour remettre la clé à nos hôtes (certains impliquent un voisin serviable)
  • Prévenir les voisins que des gens qui ne nous ressemblent pas du tout habiteront chez nous (pour éviter qu'ils appellent la police)
  • Conclure une assurance dépannage de voiture
  • Penser à demander les numéros de téléphone portable de ses hôtes, ça aide à savoir comment remettre en urgence le courant lors d'une panne générale dans la maison par ex.

Liste de choses à faire avant de rentrer chez soi

  • Nettoyer et remettre en ordre la maison telle qu'on l'a trouvée
  • Racheter les produits qu'on a consommés selon la règle du bon sens (ou rachetez tout si vous voulez avoir bonne conscience)
  • Convenir de la reddition des clés

Liste de sites pour échanger sa maison

Des sites pour échanger sa maison, ce n'est pas ça qui manque sur internet. Gratuit, payant, pour écolo uniquement, ou musulmans uniquement... c'est en cherchant à obtenir un bon de réduction pour la cotisation annuelle de mon site d'échange favori que j'ai découvert le Camago, le comparateur de site d'échange qui bugge.

Intervac

J'ai conclu mon premier échange avec Intervac (140 CHF/an) : un agrément d'échange permet de régler par écrit les points les plus importants avant le départ.

Rendu propre et sympa, une personne intervac de contact en Suisse en cas de problème, l'âge des enfants affiché sur les résultats de recherche, et l'ancienneté de cette agence sont ses principaux atouts à mes yeux. De plus, ils proposent une "garantie" qui permet de ne pas payer la cotisation de l'année prochaine si l'échangeur débutant ne conclut pas d'échange cette année-ci.

Home for Home

Un mois d'essai gratuit sur Home for Home, un calendrier des disponibilités, toutes les photos des maisons en un coup d'oeil, l'affichage des opinions, et seulement 42 EUR par année. Si je ne trouve pas mon bonheur sur Intervac, je m'inscrirai certainement sur ce site également.

Quelques réflexions

  • Pour un échange, il faut partir dans l'état d'esprit du lâcher prise : tout ce que vous laissez à disposition de vos hôtes peut être cassé, consommé, disparu à votre retour.
  • Si vous ne souhaitez pas recevoir quelqu'un chez vous, mais quand même aller chez un particulier plutôt qu'un hôtel, des sites de location entre particuliers existent. Mais certaines mésaventures de caution "perdue" que j'ai pu lire sur internet confirme mon choix dans l'échange de maison où il n'y a pas d'argent en jeu hormis la cotisation au site d'échange.
  • Une centaine de francs dépensé pour en économiser un bon millier, voire plus, pour 2 semaines d'hébergement, je trouve que c'est un bon "retour sur investissement".
  • La plupart des annonces qui m'intéressaient sur les sites d'échanges contenait une photo avec une chaise trip trap pour les enfants (plutôt chère, et de bonne qualité), comme chez nous. J'en conclus que les gens qui font des échanges appartiennent plutôt à la catégorie des "bobos" qu'à celle des "pauvres".
  • Pour le prochain échange, je mettrai de côté également tous les jouets récemment reçus par nos enfants.
  • La plupart des sites gratuits d'échanges ont soit un formulaire de recherche peu pratique, soit un affichage des résultats peu exploitable. Avec de la persévérance et de la patience, je suppose qu'on y trouve également chaussure à son pied.
  • Une dernier note sur Paris : monter sur la Tour Eiffel sur un coup de tête, vaut mieux oublier. Un bon plan semble être d'acheter son billet bien à l'avance (genre plusieurs mois) sur internet, et de faire un pied de nez aux queues de touristes qui serpentent sur des dizaines et des dizaines de mètres autour des pieds.

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

  • Merci pour ce super article. Ça devient de plus en plus courant.

    J'avoue être un peu comme monsieur21, sceptique à laisser mes petites affaires à des inconnus.

    Belle expérience pour vous!

    • Bonjour,

      Je viens d’arriver sur votre blog un peu par hasard, et il semblerait que vos lecteurs/lectrices puissent être intéressés par Colocation 40 ans+, site de petites annonces, qui permet aux adultes ou aux seniors qui vivent seuls de se retrouver, en vue de vivre à plusieurs, sous un même toit en colocation.

      A bientôt.

      Cordialement

      P. Lelal

      http://www.colocation-adulte.fr

  • C'est une expérience qui me tenterait bien (c'est justement un projet qu'on a avec une "copinaute"). Merci pour les infos et les conseils! Il faut quand même penser à plein de trucs.

    PS: elles sont drôlement petites les photos de votre appart, moi je me méfierais!

  • Sinon, je voulais dire (validé trop vite) que c'est un article très intéressant et informatif, alors merci beaucoup!

  • C'est une option qui m'intéresse pour l'année prochaine. Je me pose 2-3 questions tout de même...

    - faut-il vider les armoires à vêtements? au moins en partie?

    - comment faire pour les draps? si on part le matin et qu'on change les draps avant de partir, que faire des draps utilisés? les planquer?

    - que faire avec les objets un peu "limite" comme les ordinateurs (un compte dédié?), les albums photos et les classeurs de paperasse. c'est à chacun de s'organiser ou il y a des conseils standards?

  • Chères fidèles lectrices, merci pour vos compliments et commentaires, cela me fait très plaisir !

    @Kirkourk : je pense que cela fait partie du "lâcher prise" et qu'on a toujours la possibilité de mettre sous clé nos affaires trop personnelles.

    @Bricoleuse : lancez-vous ! franchement, la préparation a dû me prendre une grosse journée (ou 2 petits jours) à tout casser (documentation, rangement, échanges de mails et de téléphone etc.). Et il y a plein de marches à suivre sur le net, je trouve que c'est un sujet bien documenté.

    @ciboulette : c'est un des avantages de l'échange que je n'ai pas évoqués car nous n'avons pas d'animaux, mais clairement, comme les plantes, c'est le top si la famille d'échange est d'accord de s'en occuper (et si elle n'est pas d'accord, ma foi, il faut en chercher une autre, ou trouver un hébergement de vacances pour le chat). Dans le formulaire à remplir pour ton annonce, il est possible d'indiquer que tu souhaites qu'on s'occupe de tes animaux. Ensuite dans l'agrément, tu peux encore donner les détails : il y a un champ exprès pour ça (en tout cas dans intervac).

    @Charlotte :

    - pour les armoires, la famille qui venait chez nous a souhaité un peu de place, je leur ai vidé un casier par personne dans nos armoires

    - pour les draps, on les enlève le matin du jour de départ et on en met des frais ; les sales sont mis dans la corbeille à linge sale (nos hôtes les ont mis à laver par la suite). Quand nous sommes arrivés à Paris, nous avons trouvé une machine déjà tournée que nos hôtes nous ont demandé d'étendre.

    - pour les ordinateurs, nous avons créé des comptes "invité" avec le minimum d'accès, un navigateur pour internet, un lecteur de dvd/avi

    - pour les albums photos et la paperasse, ils étaient accessibles sans être mis en évidence

    - quant aux photos, nous en avons affichés/suspendus/scotchés dans des endroits assez isolés de notre appartement, et je les ai laissés tels quels. Par contre, notre famille d'échange a tout enlevé (par pudeur ? par égard ? je ne le saurai jamais) : je n'ai aucune idée de la tête qu'ils ont.

    Finalement le conseil standard c'est : ce que vous laissez accessible, il est possible que vos hôtes y jettent un oeil ou détériorent. C'est donc à vous de juger si vous planquez ou non ces choses que vous estimez délicates. Je pense que c'est une décision très personnelle, d'ailleurs Monsieur21 et moi-même n'étions pas d'accord sur tous les objets.

  • Merci pour la réponse! J'en profite pour dire que même si il y a peu de billets sur le blog, les billets publiés sont toujours d'excellente qualité 🙂

  • Hello Madame21, quel dommage que tu ne postes pas plus souvent :o), mais je comprends que tu te documentes beaucoup avant de partager tes coups de coeur, de sang etc. Dans tous les cas, c'est encore une fois pile poil qch qui m'interpelle. Cela fait gentiment 1-2 ans que je bave d'envie devant ces sites d'échange de maison/appartement. J'ai dans mes favoris quelques sites ma foi fort bien fichus qui donnent envie de s'envoler demain. Mais je n'ai pas franchi la barrière de l'inscription, parce que (tous les hommes sont-ils les mêmes ?) mon mari n'est pas très chaud. C'est même un euphémisme... En gros, laisser des inconnus dormir dans SON lit, usiliser SA douche, ça ne le fait pas. Et là, je parle encore du "travaillable". Mais quand on parle de notre pièce en sous-sol, qui regorge de ses appareils informatiques (5-6 ordis, serveur etc.), c'est limite s'il ne fait pas une crise. Alors je suis un peu résignée, même si je sens ses réticences, voire son horreur, fondre devant une évidence : le coût des vacanes... Chaque année, on ne sait pas si on pourra vraiment partir, mais chaque année, on part quand-même. Cela fait toutefois 4-5 ans qu'on aimerait re-mettre les voiles vers le Québec, et 4-5 années qu'on abandonne. On aimerait faire quelques voyages avec les enfants, partager des choses qui nous plaisent avec eux, mais sans pour autant économiser comme des malades pendant 5 ans et ne pas partir dans l'intervalle. Je favorise quand-même le "plus souvent" au "plus loin".

    Bref, ta partie relative à ce qu'on fait avant de partir pour que les hôtes de passage se sentent bien, m'intéresse beaucoup. Et je pense qu'une 1ère expérience réussie fait plus que tout pour la suite de l'aventure.

    J'avais même, en son temps, proposé mes services de "traduction", voire simplement de relecture de certains sites, qui ont des défauts avérés, ne parlent pas un très bon français. Sans succès :o).

    Bonne continuation et merci pour tes articles !

    • Héhé, merci Frédérique pour ce poignant témoignage et ces compliments qui me font très plaisir ! Par ailleurs, je prends note des suggestions de sujets pour mes articles si mes lecteurs m'en font part. Toutefois, je n'écris que ce que j'ai pu expérimenter (donc ça ne sert à rien de me demander un article sur les éoliennes, il n'y en a pas de prévu sur l'arc lémanique).

      A moins que vous fassiez hébergeur (et même dans ce cas), j'imagine qu'un backup et un transfert sur d'autres machines hors de votre maison est possible, si vraiment vous devez tout éteindre et mettre sous clé. C'est clair, ça demande un peu plus de préparation.

      • Un backup me paraît possible, et je suis partante pour laisser ma bécane, moi, à dispo des invités. Par ailleurs, grâce au wifi, bcp de personnes prennent leur laptop avec, donc... Là, on se dit que peut-être, l'année prochaine, un échange avec l'Allemagne ou l'Autriche permettrait aux enfants de se familiariser avec cette langue pas facile que j'aimerais bien qu'ils apprécient en situation. Le top serait "sans nous", soit en immersion totale, mais bon, pour commencer, ce serait une semi-immersion :o).

        Et vous, allez-vous "remettre la compresse" pour des vacances prochaines ? Monsieur21 a-t-il baissé sa garde ?

        Bonne fin de dimanche

        • Je reçois déjà des demandes d'échanges, et j'en ai donc déjà envoyées aussi, mais avec peu de succès jusqu'à présent (vu qu'on vise l'été 2013). Monsieur21 va suivre... il ronchonne mais il suit... 🙂

  • Super article de fond !

    Je me demandais... comment les échangeurs sont-ils identifiés de manière formelle par le site ? De nature parano, j'aurais un doute... et si mes gentils échangeurs sont en fait de terribles personnages qui vont vider mon appartement en mon absence ? et si en fait leur appartement n'existe tout simplement pas et que je débarque chez des manouches à la place ?

    • Il n'y a pas de vérification formelle de nos données et photos sur les sites et le scénario que tu mentionnes, Monsieur21 me l'a sorti aussi...
      Maintenant, il est possible effectivement que tu tombes sur des gens qui veulent vider ton appartement, mais avant le jour de ton départ, tu peux vérifier :

      • que l'adresse existe bien et corresppond à une maison sur google map
      • que les photos d'extérieur correspondent à ce que google map affiche
      • que les photos d'intérieur correspondent aux photos d'extérieur
      • que quelqu'un répond bien au numéro de téléphone donné (donc un fixe est plus rassurant qu'un portable)
      • que ce sont des gens qui semblent honnêtes (en discutant des arrangements, prêt de vélo etc., on sent quand même que ça serait vraiment des tordus s'ils inventaient tout ça)
      • qu'ils ont des références (que tu peux contacter, et donc peut-être préférer des gens qui ont déjà fait des échanges)
      • qu'il y a une personne de contact appartenant à l'organisation d'échanges en cas de problème

      Si après tout ça, il te reste un gros doute, mieux vaut laisser tomber que de passer toutes tes vacances à t'angoisser, je pense.

  • Super ton article et j'aime beaucoup ton humour ! J'aimerais tenter l'expérience une fois mais j'ai encore froid aux yeux ...

  • Bonjour,

    Merci pour cet article très frais et avec beaucoup d'humour.

    Pour tous ceux qui sont encore frileux à l'idée d'échanger leur maison ou leur appartement, je ne peux vous dire qu'une chose : lancer vous à l'eau, vous ne le regrettez pas.

    Nous avons commencé à échanger il y a de cela 14 ans. Les enfants avaient 6 mois et 2,5 ans. Nous allons faire cet été notre 33e échange !!!! et ça n'est que du bonheur.

    Nos enfants ont déjà parcouru pas mal d'endroits, mais toujours en retrouvant le confort de chez soi, et c'est ça qui nous plait.

    Nous avons échangé souvent en France : Provence, Languedoc, Alsace, Loire, Bretagne. Nous avons visité des capitales : Rome, Berlin, Paris, Londres, Oslo, Copenhague..

    Nous sommes allés à Ténérife, en Norvège, au Danemark...

    L'aventure nous a amené également au Canada : Vancouver et au Québec. Et, plus exotique, à Bali.

    Pour l'été 2015, ça sera la Bretagne du Nord et à Pâques 2016 : l'Islande !!!

    C'est chaque fois un vrai bonheur.

    Je tiens à préciser que l'Association http://www.homelink.ch a une représentation en Suisse et pourra vous conseiller ou vous aider en cas de problèmes.

    Bien à vous.... .et n'hésitez plus.. à moins que l'idée vous angoisse. Si c'est le cas, vaut mieux aller à l'hôtel.

  • Bonjour Marie-Paule et merci pour ce commentaire enthousiaste !

    Je me tâtais entre un échange à Berlin ou des vacances en agri-tourisme cet été, et lire votre retour d'expérience me redonne envie de faire un échange, le 3e pour nous après Paris et Copenhague (si Monsieur21 est d'accord de poursuivre l'aventure).

    Je vous souhaite de poursuivre vos échanges heureux encore longtemps, cela a l'air formidable.

  Laisser un commentaire