Accouchement en maison de naissance Aquila

A l'approche de la naissance de Gamin21 (mon aîné donc), j'ai eu un dernier sursaut d'infomanie sur l'environnement d'accouchement : à l'hôpital régional ? au CHUV à Lausanne ? en maison de naissance ? ou carrément à la maison ?

Photo de la maison de naissance Aquila
Photo de la maison de naissance Aquila

Je trouvais le CHUV trop "industriel" et gris, je voulais de toute manière éviter les hôpitaux car les aiguilles, appareils et structures médicales me font tourner de l'oeil. A la maison, c'était aussi exclu car là, c'était Monsieur21 qui tournerait de l'oeil. Restait la maison de naissance, un bon compromis entre le hard-core du chez soi en pleine jungle résidentielle de la périphérie lausannoise et le tout conventionnel "zéro risque" du CHUV. Malheureusement, en m'annonçant trop tard (au 8e mois), j'apprends que les sages-femmes des maisons de naissance préfèrent pouvoir suivre la future maman tout au long de la grossesse avant de l'accompagner pendant le moment délicat de l'accouchement.

M'étant jurée de m'y prendre à l'avance la prochaine fois, j'ai contacté les sages-femmes de la maison de naissance Aquila dès les premiers mois de grossesse pour PetitBébé21 et j'ai pu être accompagnée par l'une d'entre elle pendant la grossesse et lors de l'accouchement. Comme j'ai subi une césarienne pour Gamin21, c'était l'option la moins risquée car Aquila se trouve dans le bâtiment même de l'hôpital d'Aigle. En cas de complication, hop, on me transfère à l'étage en maternité, ou au pire des cas, on me pousse dans la pièce du bloc opératoire deux portes plus loin (si, si, c'est vraiment deux portes plus loin).

Quand j'ai visité pour la première fois Aquila, j'ai été un peu déçue car je m'imaginais une vraie maison un peu à part dans le bâtiment. En fait, il s'agit d'une grande chambre d'hôpital aménagée et décorée de manière plus accueillante, mais ressemblant malgré tout aux salles d'accouchement de l'hôpital de Morges car tout n'a pas pu être camouflé (comme par ex. les plateaux de branchement pour les prises des appareils médicaux qui se trouvent au niveau des yeux).

Préparation

Les cours prénataux se font à la carte, nous n'en avons pris que deux comme piqûres de rappel de ce qui nous attendait, ceux-ci comprenant explications, relaxation et exercices de musculation et de détente pour la maman.

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je relis la documentation sur l'AVAC (accouchement vaginal après césarienne), me délecte des pourcentages optimistes de réussite (70% selon certaines sources), rebute les conseils de mon gynéco - zélateur de la césarienne programmée pour mon cas, et me lance dans une préparation déterminée.
J'ai finalement accouché à Aquila sans complication et presque sans égratignure. J'espère que mon témoignage encouragera d'autres futures mamans à croire à leur AVAC également. Ma recette perso pour un AVAC réussi est la suivante :
  • être persuadée que la nature est bien faite et que le corps d'une femme est capable de faire un accouchement sans intervention médicale (en gros avoir confiance en soi, en ses capacités)
  • être accompagnée par une sage-femme compétente et expérimentée
  • avoir un compagnon qui vous soutient à 100% même s'il flippe à 200% de faire une heure d'autoroute en plein travaux aux heures de pointe pendant que vous chronométrez l'espacement des contractions tout en essayant de ne pas inonder le siège passager de liquide amniotique
  • avaler scrupuleusement les 3 tasses quotidiennes de tisanes (alchemille, ortie, framboisier, millefeuille et je sais plus lequel encore)
  • prendre religieusement ses granules d'homéopathie
  • faire rigoureusement ses exercices de préparation à l'accouchement (le chat, l'epi-no, le massage du périnée etc.)
  • écouter son CD d'hypnonatal 2-3 fois par semaine
  • consulter une sage-femme ostéopathe (3 séances) afin d'assouplir toute la zone du bassin, du périnée et du vagin sexuel

Résultat

Je ne dis pas que ma préparation est la recette miracle qui fonctionnera pour toute future maman. Tout le monde me dit que PetitBébé21 est venu plutôt rapidement, mais mon ressenti - forcément subjectif - me murmure plutôt que c'était quand même long comme accouchement ; c'était certainement le rythme nécessaire pour éviter tout dommage collatéral (à comprendre vaginal et périnéal) :

  1. Perte des eaux à 14h
  2. Contraction toutes les 5 minutes dès que je m'installe dans la voiture pour aller chez ma sage-femme vers 16h30
  3. Première auscultation chez la sage-femme à 17h, dilatation à 3cm : c'est donc parti pour accueillir le petit dernier de la Famille21 !
  4. Départ en direction d'Aquila avec un stop sandwich-coca au milieu du chemin pour Monsieur21 car il est déjà tout blanc
  5. Environ 5 heures après les premières contractions, je reçois dans l'eau PetitBébé21 tout hébété et tout calme

Je passe sur les détails de l'accouchement même car je me souviens juste d'avoir eu un atroce mal de dos tout le long, et de m'être dit qu'heureusement que les fenêtres sont composées de double-vitrages en pexiglas pare-balle car j'ai fait quelques gammes dans les aigüs (en sifflotant sur un air de Dalida), et j'ai l'impression que ma voix est encore rauque plusieurs semaines après...

Prix et infos complémentaires

  • Location d'Aquila : 450.- (non remboursé par la caisse maladie)
  • Cours prénatal : 90.- par cours de 2-3 heures (100.- remboursés en tout)
  • Contrôles prénatals et accompagnement des sages-femmes pendant l'accouchement (entièrement remboursé sans franchise)
  • La formidable sage-femme qui m'a accompagnée jusqu'à la naissance de PetitBébé21 : Marie-Frédérique Sechaud, Rue des Glaciers 11, 1004 Lausanne, 076 457 41 96
  • La sage-femme (très bien aussi!) qui l'a assistée pendant l'accouchement : Barblina LEY, Ch. de la Bergerie 41, 1806 St.-Légier, 079 703 12 59
  • La sage-femme ostéopathe : Samia Ravasi, place Chauderon 3, 1003 Lausanne, 021 320 22 25

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

  • Ah super! Je me réjouissais d'apprendre que tu avais finalement pu faire ton AVAC! Et je confirme, 5h c'est relativement rapide! Moi ça a duré 16h de la première contraction à la sortie! mais c'est vrai que c'est un peu plus rapide quand la poche des eaux se rompt avant (chanceuse!)...

    Je rajouterai pour la préparation 3 ou 4 séances d'acuponcture avec une sage femme, à effectuer 1 fois par semaine dès 36SA. Suivant les complémentaires, c'est remboursé à 90%. ça prépare bien le col et aussi la descente du BB dans le bassin. J'en connais une très bien à Lausanne.

    Et sinon question subsidiaire: comment fais-tu si la salle est occupée quand tu arrives? Il y en a 2? Autrement crois tu que celà fasse une grande différence avec accoucher dans une baignoire dans un hôpital comme à Morges où il me semble que c'est possible?

    • Dans la première version de mon article, j'avais écrit "A part l'acupuncture, je crois que j'ai tout essayé".... 🙂 Mais moi, les aiguilles, c'est vraiment pas mon truc.

      Pour Aquila, c'est comme à l'hôpital de Morges : il y a une chambre connexe à celle qu'on voit sur la photo, qui est un peu plus petite et qui a moins de matériel (il n'y a pas la piscine justement). Donc si la chambre principale est occupée, c'est dans la petite qu'on va. C'est d'ailleurs dans cette dernière que la Famille21 agrandie a dormi en attendant le contrôle du pédiatre le matin (PetitBébé21 est arrivé vers 22h) avant de rentrer à la maison.

      Effectivement à Morges, c'est également possible d'accoucher dans l'eau. Je ne me souviens plus si toutes les salles d'accouchement sont équipées pour ça, ou si c'était juste la jolie salle du fond (que je n'ai pas pu avoir car elle était occupée...).

    • oui en effet c'est hyper rapide 5h! moi c'était 21h de contractions dont 15h sous provocation parce que "ça avançait pas assez vite" après une rupture de la poche... donc non la rupture c'est cro nul! 🙁 ( 😉 )

      @ madame21 : j'aime bien le "subi" une césarienne... pour moi c'était une délivrance parce que je suppliais qu'on me la fasse depuis 5H!!! le temps total de ton accouchement lol

      pas seulement parce que je craquais à cause de la douleur mais parce que le contraction sous ocytocine faisaient flancher le coeur du bébé et ça c'était insupportable!

      merci pour ton post et des gros bisous!

      • C'est vrai que j'ai pas relaté en détail mon premier accouchement où j'ai eu 6h de travail provoqué avant la césarienne. Il paraît que la rupture des eaux provoque le travail dans la plupart des cas. Je pense que c'est les effets secondaires (des contractions hyper douloureuses et incontrôlables) de la provocation qui sont nuls et non la rupture de la poche.

        Bisous à ton petit bout !

    • On dirait, hein ? Comme j'ai eu congé avant le terme, les gens me demandaient ce que je pouvais faire de mes journées... Avec le recul, toute la préparation pour un accouchement optimal demande beaucoup de temps si on veut le faire vraiment à fond (entre les différents rendez-vous, les exercices à faire chez soi, les tisanes ou plats à préparer...).

      Donc à la question : qu'est-ce qu'une future maman peut bien foutre de ses journées de libre lorsqu'elle obtient un arrêt maladie, elle peut sereinement répondre "je fabrique un être humain, je me prépare pour une livraison sans anicroche, et c'est pas rien !".

      Dans mon cas, je gardais aussi un peu plus Gamin21, alors j'aurais pu rétorquer "et j'éduque un futur leader de la prochaine génération" 🙂

  • Whaou, génial, bravo!! 🙂

    Pas évident du tout, de nos jours, d'avoir le droit à l'AVAC...

    Aigle, c'est top. Une amie voulait aussi tenter l'aventure Aquila pour un AVAC. Au final, elle a eu une césarienne, mais on lui a laissé 56h après la rupture de la poche des eaux (on dit ça à un médecin des HUG ou du CHUV, il tombe direct en syncope) et TOUT a été tenté pour lui permettre de vivre son rêve. Ça n'a pas marché, mais sa césarienne a été très bien vécue car faite avec beaucoup de douceur et d'humanité. Comme quoi, c'est possible!

    • Merci pour ce message Sandrine !

      Je viens de voir mon gynéco très pro-césarienne, et j'ai réprimé à grande peine mon sentiment de triomphe-héhé-je-vous-avais-bien-dit-que-j'allais-y-arriver. Il a été très content pour moi, mais j'avoue que son insistance à vouloir programmer une césarienne m'a quand même ébranlée lors de mon dernier contrôle avant l'accouchement (ça doit être l'effet de l'autorité de la blouse blanche).
      Ce n'est que parce que je suis une entêtée que j'ai continué sur mon idée d'AVAC.

  • Entêtée, oui, c'est bien le minimum quand on veut vivre un accouchement selon SES souhaits et pas ceux dictés par la trouille du médecin...

    Hélas, beaucoup de femmes se laissent avoir par la toute-puissance dégagée par la blouse blanche, et ne font plus confiance à leur ressenti, c'est bien triste. Mais il faut avoir les épaules bien solides pour résister, et c'est tellement dur quand on fait valoir aux femmes qu'elles prennent des risques inconsidérés et mettent la vie de leur bébé en danger...

    La route est encore longue avant que les choses ne changent, mais ça me fait toujours extrêmement plaisir d'apprendre de belles histoires de naissance comme celle du dernier 21 😉

    Yes we can! 😀

    • C'est fou, j'ai entendu exactement cela de la part de mon gynéco : mes souhaits pour l'accouchement sont une chose mais il faut aussi que je pense au but premier qui est d'avoir un bébé en bonne santé, et par conséquent la méthode la plus sûre après une première césarienne est d'en programmer une seconde. C'est évident que c'est l'argument qui fait mouche et je pense que si Aquila n'existait pas, je n'aurais pas tenté l'AVAC.

  • Merci pour ton témoignage, qui m'encourage à continuer moi aussi à tenir tête à mon gynécologue et à accoucher par voie basse cette fois après une première césarienne programmée! Je te serai par ailleurs très reconnaissante si tu étais d'accord de me donner le nom d'une sage-femme ostéo pour parfaire ma préparation (ainsi que celui de la sage-femme acupunctrice de Floflo???).

    Un grand merci!

  • Bonjour,

    C'est exactement ce que j'avais besoin de lire.... Mon fils est né par césarienne en 2009 après 18h de contaction en maison de naissance et ensuite à l'hôpital..... Bref, j'étais assez découragée mais à la fin j'étais à dilatation complète... ! En m'inscrivant au cours d'haptonomie, la sage-femme m'a encouragé à essayer l'Aquila... je vais prendre contact avec eux... J'ai effectivement dans mon Team : une prof de yoga prénatal, une sage-femme haptonomiste, un homéopathe-acupuncteur et une naturopathe symptothermicienne..... Avec cette équipe + le bébé (en route pour août), on devrait y arriver !!! Merci pour votre témoignage !

    • Merci pour votre message, cela me fait très plaisir de voir d'autres mamans prendre ce chemin avec d'autres méthodes, et d'autres professionnel(le)s - quelle équipe ! - mais avec la même conviction. Je pense que c'est important de partager ces informations pour balayer les doutes autour de l'AVAC. Attention toutefois : la condition nécessaire pour un accouchement par voie basse reste l'épaisseur de la cicatrice de la césarienne dans l'utérus. On ne peut savoir que dans les dernières semaines si elle est trop fine ou assez épaisse pour tenter l'AVAC.

  • Je reviens d'Aigle où j'ai rencontré Barblina Ley... Elle est partante et dit que vu qu'il y aura plus de 2 ans entre les 2 naissances, ce devrait être sans problème au niveau de la cicatrice !!!! Tenez-moi les pouces pour qu'il n'y ait pas d' obstacle, rien que l'idée d'une césarienne me glaçe d'effroi ! Je vous donnerai des nouvelles !

    • C'est vraiment super ! Comme pour tout, il faut y croire et ça marchera. Et c'est peut-être un peu bâteau ce que je vais dire, mais pour ma part, je me suis dit que si ça ne pouvait pas se faire, au moins j'aurais fait tout ce qu'il fallait pour rendre l'AVAC possible. Bonne chance !

  • Bonjour,

    Je découvre le site à l'instant et j'adore, merci pour ce partage d'avis éclairés et documentés !

    Et puis aussi, je suis inscrite à Aquila pour un accouchement ces prochaines semaines et là aussi, ça me fait du bien de voir que d'autres ont eu les même doutes que moi par rapport à un accouchement "normal" à l'hôpital. Pour moi ce ne sera pas un AVAC mais un premier et je n'ai pas fait la moitié de ta préparation... mais quand même quelques basiques : feuilles de framboisier, essai haptonomie (pas concluant pour moi), Epino et ... beaucoup de temps pour s'y préparer intérieurement. J'adore quand tu parles du temps nécessaire à préparer tout ça avant l'accouchement, je vis juste la même chose : je suis en arrêt complet maintenant et je ne sais pas comment je ferais autrement.

    N'empêche c'est fou l'énergie et la conviction qu'il faut pour prendre un chemin un peu différent et tenir tête aux remarques incidieuses de son gynéco... surtout quand il y a de petites complications en vue (trop de liquide amniotique ici).

    Merci encore pour ces partages très enrichissants !

    • Bonjour Kini et bienvenue sur notre blog que j'ai beaucoup de peine à animer (beaucoup de travail nous tombe dessus à Monsieur21 et moi-même). Merci beaucoup pour ce témoignage, cela me fait très plaisir et je suis ravie d'avoir trouvé une nouvelle fan 🙂
      Cela me motive à continuer le blog malgré le peu de temps à disposition !
      Un feedback sur l'accouchement à Aquila serait super. Bébé arrive bientôt ?

      • Bonjour Madame21,

        Sans problème pour un feedback de l'accouchement. Normalement ça ne devrait pas trop tarder, bébé est prévu pour le 28 janvier. Enfin, ça c'est s'il se décide parce que jusqu'à présent je n'ai aucun, mais aucun signe d'arrivée prochaine !

  • Bonjour à tous, je vois que l'article de Madame21 date mais je suis juste surprise par la précision de la location de la salle Aquila ?! non remboursée ?! Comment ca se fait ?

    J'ai visité les lieux et personne n'a abordé ce sujet... les maisons de naissances sont remboursées comme le séjour à l'hopital normalement... non ?

    Merci de vos précisions et PS les feedback d'expériences de naissance à Aquila sont les bienvenus même si on le vit toutes différement 🙂

    • Bienvenue Shooky, et merci pour cette question pertinente.

      Je me suis posée la même question à l'époque et la réponse se trouve dans le catalogue de prestations remboursées par la Lamal. Un accouchement "standard" en chambre d'hôpital "standard" est remboursé. Toute variation est payante.
      Peut-être que des couvertures d'assurance complémentaire prennent la location de la maison de naissance en charge, il faut investiguer auprès des caisses maladie.

      • Bonjour à tous,

        Il y un peu plus d'an j'ai regardé l'émission "temps présent" dont le sujet était: accoucher autrement. Ils parlaient donc des accouchements en maison de naissance, dont Aquila. Ce reportage m'a vraiment touchée et je me suis tout de suite dite : j'accoucherai en maison de naissance. J'ai la chance de travailler à l'hôpital d'Aigle et de croiser les SF d'Aquila. J'ai donc pris quelques renseignements auprès d'une d'entre elles, qui me dit que dès que mon test est positif, il faut l'appeler pour réserver la place. Quelques semaines plus tard, test positif :-). J'ai directement appelé. SUPER, personne n' a le même terme que moi, donc j'ai une place !!! 3 semaines plus tard nous avons rendez-vous avec la SF pour visiter Aquila et parler de nos envies et attentes pour cette merveilleuse aventure. Mon ami est très enthousiaste. Sa seule condition était que la maison de naissance devait être dans l'hôpital. Donc tout est parfait.

        Le suivi avec la SF a été super. On a vraiment établi une belle relation de confiance. Ma grossesse s'est passée à merveille. Je n'ai a aucun moment eu peur de mon choix, malgré que c'était un premier accouchement et donc l'inconnu. Je me suis bien préparée et j'avais confiance en ma SF et en moi-même. Je pense que c'est ça le secret.

        J'ai donné naissance à notre fille le 16 septembre dernier. Il n'y a pas de mots assez fort pour décrire ce que j'ai vécu ce jour-là. Rien que d'écrire cette phrase, j'en ai les larmes aux yeux. Ce fut et ça restera (jusqu'au prochain accouchement 🙂 ) le plus beau jour de ma vie.

        Je trouve que j'ai été privilégiée de pouvoir accoucher à Aquila. J'ai été chouchoutée par ma SF du début à la fin. Mais après je comprends que des femmes préfère accoucher à la maternité. D'un côté tant mieux, sinon on aurait plus de place en maison de naissance 😉

        Je me suis un peu emballée dans ma réponse car à la base je voulais juste répondre à la question de Shooky:

        Ca fait quelques temps qu'il n'y a plus de location à payer. Par contre je m'étais renseigner auprès de ma caisse pour être sûre qu'ils prenaient bien en charge une naissance chez Aquila.

  • Pile poil ce qu'il me fallait pour me convaincre, malheureusement je suis à ma 32eme semaine et je n'ai pas encore contacté une sf. Je précise que c'est ma 2ème grossesse, la première fut rapide à l'hôpital mais l'ambiance ne m'a pas plus. Je croise les doigts...

  • Bonjour Valentine,

    Tout n'est pas perdu ! Avez-vous pensé à un accouchement à domicile avec une sage-femme libérale ? C'est vraiment le top au niveau accompagnement personnalisé 😉 et au niveau de la sécurité c'est vraiment bien aussi. J'ai une personne à vous recommander si vous êtes intéressée, elle m'a suivie durant ma 2ème grossesse et j'ai accouché chez moi. Elle fait aussi des accouchement en plateau technique à l'hôpital de Payerne, où l'accouchement se déroule comme dans une maison de naissance.

    Bonne fin de grossesse 🙂

    Kini

    PS: au niveau lecture je vous recommande Intimes naissances et les livres de Michel Odent.

    • Merci pour la réponse !

      Le seule hic c'est que je suis en Valais 😀 et la maison de naissance en Valais est déjà overbookée. J'y ai pensé de le faire à la maison mais mon mari n'est pas très rassuré et nous sommes dans un immeuble sinon je pense que j'aurai sauté le pas.

      Merci pour ces références de livres! Avec cette deuxième grossesse, je pense que même si l'accouchement a lieu dans un hôpital je m'affirmerai bien plus qu'au premier 😉 enfin je l'espère...

      Belle journée

      • Ok, effectivement ma sf est sur Vaud. Par contre je pense que tu pourrais trouver aussi une sf de ce type en Valais.

        Mais je comprends tes craintes concernant l'immeuble, moi aussi je trouvais que ça n'était pas compatible. Au final j'ai quand même accouché chez moi, mais ce n'était pas prévu, je devais accoucher en plateau technique à Payerne justement.

        Si je devais accoucher à nouveau j'accoucherais à la maison en m'en fichant de la question des voisins ;-). Mais je comprends !

        Je te souhaîte un magnifique accouchement, où que ce soit 😀 !

  Laisser un commentaire