Couches lavables et couches biodégradables

Couche lavable Bamboozle
Culotte de protection et couche lavable Bamboozle

Une famille écolo qui se respecte tente au moins une fois d'utiliser des couches lavables. Vu que moultes mamans l'ont déjà fait longuement avant moi, je ne vais pas faire l'apologie de ces petites choses qui n'ont plus rien à voir avec le carré de tissu que ma maman épinglait autour de mon popotin et que mon papa décrassait à la main en pestant. Les témoignages honnêtes (le caca, ça pue, ça colle, et ça tache) sont un peu plus rares, et je me dois d'y contribuer par cet article.

Historique

Paquet d'essai à la naissance

(2 Tiochou coton&chanvre, 1 Easyfix, 2 Bamboozles, 1 culotte en laine, 1 culotte en plastique)

Toutes les couches sont trop grandes (j'en avais choisies des différentes pour tester) et font des fuites pas tristes pour un bébé entièrement allaité.

Paquet d'essai vers 2-3 mois

(2 bamboozles, 1 ptit bambou, 1 Ptit-en-1, 1 Easyfix, 1 culotte en laine pression, 1 culotte en plastique)

Les couches en bambou sont bien, toutefois, j'avais une série de critiques qui m'ont poussée à attendre encore un peu avant de retenter les couches lavables.

Paquet de location pour 1 mois vers 5 mois

Bébé21 fait 6kg, les bamboozles taille 1 lui vont nickel, et tout fonctionne plus ou moins bien ; mais avec 15 couches, je fais une lessive tous les 2 jours (car il en consomme 8-9 par jour), avec le temps hivernal et humide, je suis obligée de faire tourner le sèche-linge.

Bref, je n'en ressors pas convaincue, surtout pour un prix d'investissement initial autour de 500.- pour le pack que j'essayais et le fait que malgré tout, à l'usage, le bambou devient rêche si on n'utilise pas le sèche-linge pour l'adoucir... c'est peut-être un détail, mais imaginez-vous porter une culotte ou un boxer en papier de verre ? ben, une couche rêche sur la peau douce d'un bébé, j'ai eu l'impression que ça faisait le même effet.

Paquet de bamboozles acheté chez le fabricant vers 8 mois et 7.5kg

C'est pas sympa pour le commerce local, mais je me dis que j'ai pas mal consommé local déjà, et cela me coûte 350CHF frais de douane compris.

C'est ce que j'utilise actuellement, en alternance avec des couches jetables biodégradables Swilet (EDIT janv. 2011 : Delora, malheureusement les Swilet ne sont plus en vente, mais le fournisseur me dit qu'à part le nom, ce sont les mêmes couches) : 3 jours les lavables et 3-4 jours les jetables biodégradables.

Les inconvénients

  • La taille totale couche + culotte de protection me paraît disproportionnée par rapport au nouveau-né : on est obligé de mettre des habits d'une ou de 2 tailles de plus si on met des pantalons.
  • La position de bébé (vers 2-3 mois) me semble inconfortable : quand il est couché sur le dos, son derrière est 1-2 cm plus haut que le haut de son dos, et j'ai l'impression que cela restreint beaucoup sa liberté de mouvement à cet âge.
  • Le séchage prend trop de temps : si on n'utilise pas le sèche-linge, avec la météo automnale-hivernale (voire printanière en Suisse), ça met au moins 5 jours à sécher sur le balcon.
  • Le nombre de couches à avoir si on veut ne faire qu'avec ça : cela dépend du temps de séchage justement, et si on compte large 8-10 couches par jour pour prévoir le pire des cas, 30 couches ne suffiraient pas pour ne faire que 2 lessives par semaine par ex. Heureusement, aujourd'hui on arrive à tourner avec 6-7 couches par jour.
  • L'investissement financier est conséquent avec le changement de taille du bébé : mais là, il y a la possibilité d'opter pour des couches flexibles utilisables de la naissance à la propreté, elles coûtent plus cher que les couches en plusieurs tailles, et surtout elles sont très volumineuses pour pouvoir être dépliées au fur et à mesure que Bébé21 passe de 3 à 15kg.
  • Le côté pratique lors de la mise en place : je mets systématiquement un protège-lange, du coup, il faut donc mettre en place les 3 couches (protège-lange, couche lavable, culotte de protection), même avec de la pratique, c'est un peu plus fastidieux que les couches jetables.
  • Le côté Beeeeuuurk lors d'un beau cadeau dans la couche : Monsieur21 a essayé mais il m'avait prévenue qu'il ne participerait pas si son petit déjeuner devait lui remonter à la gorge lorsqu'il devait mettre ses doigts dans le caca-purée pour changer Bébé21.
    Du coup, je me retrouve à gérer les couches seule.
    Mais, c'était sans compter mon esprit astucieux qui a penser déléguer une partie de ce travail aux éducatrices de la garderie, héhé. OK, elles n'en avaient jamais vu, OK elles ont paniqué lors d'un débordement de pipi sur le body pendant la sieste au point de convoquer une réunion extraordinaire avec la directrice parce que le bien-être du petit était en jeu (mauvaise mère ! ai-je pu lire dans les yeux de l'éducatrice toute mortifiée). Mais au finish, ils nous laissent le choix de continuer avec. Ouf.
  • Les rougeurs aux fesses : Bébé21 a des irritations qui disparaissent avec les jetables.

Mes motivations

Alors avec tous ces points négatifs, mais pourquoi est-ce que je m'obstine ? Un peu maso la Madame21, non ?! Monsieur21 me l'a demandé une fois, et moi, je me pose la question à chaque fois que je dois les passer au lavage, ces couches.

Le côté écologique

Le comparatif de l'écobilan détaillé sur ce site de service location/nettoyage de couches lavables/jetables me paraît convaincant (en 2013, ce service de location/nettoyage existe maintenant à Genève), et la réponse donnée aussi : "Même en tenant compte des consommations en eau et énergie nécessaires au lavage, l'écobilan des couches lavables est plus favorable que celui des jetables. En effet le coût écologique de fabrication et de destruction des jetables est très élevé."

Le côté économique

Une couche jetable biodégradable =~ 0.5 CHF, j'amortis donc mon paquet acheté 350.- CHF en 700 fois = 15 couches * ~47 lavages (ou semaines vu que je ne lave qu'une fois par semaine) =~ 11 mois. En plus, ça me fait moins mal au coeur de changer souvent la couche en cas de surproduction de Bébé21.

Le côté santé

Je me sens plus rassurée de savoir ce que contient une couche lavable (ben, du tissu) qui se frotte aux bijoux de famille de mon petit 24/24 et 7/7. Comme nous n'avons pas encore le recul nécessaire pour connaître les effets à long terme des couches jetables classiques contenant diverses substances de synthèse (Frère21 a été élevé aux pampers, mais comme il n'a pas encore de projet de paternité, difficile de savoir si tout fonctionne bien de ce côté-là), je préfère appliquer le principe de précaution : polypropylène, polyacrylate de sodium, ... la liste n'est pas joyeuse quand elle a le mérite d'apparaître sur le paquet de couches (les couches Coop sont détaillées, pas les Pampers par contre).

L'entretien

Je n'ai pas encore trouvé le processus et les produits miracles qui me permettent de laver les couches de manière pratique (à comprendre : sans grimacer à chaque fois que je les manipule) et efficace (avoir le meilleur rapport propreté / temps investi).

Le caca, ça part pas !

J'ai eu beau chercher sur les forums de mamans laveuses ; j'ai testé le blanchissant Ecover (percarbonate), le savon au fiel de boeuf trouvé chez Coop avec beaucoup d'huile de coude, les bains de soleil, le détachant Ecover, le vinaigre blanc, le blanchissant Eau Ecarlate, le trempage avec des cristaux de soude, le trempage avec du savon vaisselle, rien n'y fait : les taches persistent et signent 🙁

Puis, je suis tombée sur ce sondage et c'est là que j'ai compris : il n'y a pas de recette miracle, cela dépend du matériel et de la composition de ce que Bébé21 rejette.

J'utilise des protège-langes jetables, mais je pense passer de suite au micropolaire suite à la vision d'une vidéo montrant un caca (si, si, je vous assure) sur ce tissu. Je lis sur cet article de mamans musulmanes les bons résultats du détachant Ulrich et du détachant au fiel de boeuf. Comme quoi, j'ai encore quelques pistes à suivre...

Ma méthode de paresseuse (faut pas trop demander non plus hein)

Je stocke les couches à sec dans un filet de lessive (trouvé à la Migros) dans un bac de rangement avec un couvercle (trouvé chez Ikea) et je gicle abondamment de l'huile essentielle d'arbre à thé pour camoufler leur odeur - après 2 jours, je dois l'avouer, j'ouvre le bac en apnée.

Quand je me décide à les laver, je leur fais subir un trempage à vide puis un essorage en machine, histoire d'extraire le "jus" dans lequel elles ont été imbibées, puis je fais un cycle complet à 40 ou 60° selon la gravité des taches avec une dose de poudre à lessive Arbre Vert (trouvé chez Sun Store) après avoir lu qu'il vaut mieux éviter la glycérine qui imperméabilise le tissu, et une giclée d'huile essentielle de lavande et d'arbre à thé dans le compartiment d'adoucissant.

Une fois lavées, les couches sont suspendues au balcon, les taches le plus exposé possible pour leur bain de soleil détachant.

Tous les 2 mois, je fais un trempage plus long en machine (je le faisais dans la Shantala avant) avec des cristaux de soude pour le décrassage, et je les passe au sèche-linge, histoire de les rendre plus doux pour 2-3 fois.

Où en trouver

En occasion

En location / vente

Pour en savoir plus

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

21 réponses à “Couches lavables et couches biodégradables

  1. Merci pour cet article très complet! Je suis assez d'accord avec toi. C'est dommage, beaucoup de gens abandonnent les couches lavables faute d'information complète.
    Un truc pour les couches en bambou "cartonneuses": les frotter après séchage, comme si on voulait enlever une tache. Tu vois ce que je veux dire? C'est le frottement dans la machine qui les assouplit.

  2. Merci pour l'astuce, une Amie21 me l'avait déjà donné pour des couches en coton vieilles de 15 ans qu'on avait essayées (pour pas cher de la part de frotti.com). J'ai fait le frottage un moment, mais comme je le mentionne, je suis une paresseuse (surtout quand la journée ne fait QUE 24h) !

    PS: il est top ton nom de domaine ! Ca me fait sourire rien que de le lire...

  3. Je suis tombée par hasard sur ce site. Le côté écologique m'a intéressé. Il y a tellement de déchets sur notre planète qu'il faut chercher des solutions. Je félicite donc Madame 21 d'avoir trouvé le temps de faire tous ces commentaires! .....En passant, je me permets de vous demander pourquoi ne pas faire un petit prélavage des couches au lieu de les stocker à sec dans un bac... ne serait-ce pas un moyen d'éviter ces taches dont vous parler? Finalement, je me demande si le fait d'utiliser un peu d'eau oxygénée pourrait éviter un peu ces taches.Bonne chance!
    Cordialement

  4. Bonjour,

    Parmi les lieux proposant des couches lavables à la vente, vous avez oublié de mentionner l'ENVIE DE FRAISES, près de la place des Augustins à Genève! Elles ont de très nombreuses marques différentes (BumGenius, La Ptite Prairie, Popolini, etc.), et proposent également des kits d'essai avec 3 types de couches différentes et divers accessoires dont un indispensable petit spray "anti-odeurs"...

    Il serait bon de le faire savoir, ce sont (sauf erreur) les seules à Genève à proposer des couches lavables... et elles ont récemment participé à la Semaine Internationale des Couches Lavables...

    http://www.enviedefraises.ch

    Merci!

    Thibault S.

  5. @Planetine : Merci d'avoir mis un commentaire, ça fait plaisir d'avoir des échanges avec des gens intéressés.
    A propos du prélavage, j'imagine que vous parlez du rinçage des couches salies ? Ou du trempage dans un bac rempli d'eau ? Dans les 2 cas, cela m'a semblé trop de travail supplémentaire par rapport au temps que je pense consacrer à l'entretien des couches lavables. Pour moi-même, les taches ne me dérange pas. Mais comme je donne ces couches à la garderie, j'essaie de les rendre visuellement aussi propre que possible. Quant au prélavage en machine, puis à un cycle lavage standard, j'ai aussi essayé, mais ça ne leur a fait ni chaud ni froid aux taches.

    @Thibault s. : MERCI pour cette adresse. Je vais l'ajouter de ce pas à l'article. Mais surtout MERCI pour l'astuce du spray anti-odeurs : voilà un cadeau très utile pour Monsieur21 qui risque de lui changer la vie (et la mienne aussi, héhé).

  6. Pour le trempage, je les faisais tremper dans un filet, avec de l'eau (récup de l'eau de la petite baignoire de loulou, après son bain) et quelques gouttes d'huile essentielles de l'arbre à thé, avec éventuellement du percarbonate de sodium.
    L'vantage du filet, c'est que zou, direct dans la machine!

  7. J'ai essayé aussi cette méthode pour le décrassage des couches. Trempage des couches pendant une nuit dans le filet à lessive dans l'eau du bain restée dans la Shantala avec des cristaux de soude. Après, j'ai aussi cru que je pouvais sans autre prendre le paquet tel quel après avoir un peu vidé l'eau de trempage, et le transférer dans la machine à laver, mais cela aurait été trop beau : 1. j'ai mis de l'eau partout par terre en essayant de faire rentrer le boudin d'amas de couches avec son sac de lessive, 2. j'ai quand même dû ouvrir et prendre les couches une à une pour diminuer la taille du paquet. De plus, vu que j'avais déjà les mains dedans, j'ai sorti toutes les couches du filet, dans la crainte que certaines ne soient pas bien lavées si elles restent coincées dedans. Bref, je suis preneuse de tout conseil pour mieux faire !

  8. Je prenais un bac qui fermait, comme une sorte de grande poubelle en plastique avec un filet, et je mettais les boules de lavage dedans au fur et à mesure. C'était un truc censé être fait pour, mais ce n'était jamais qu'une grande poubelle en plastique étanche avec un couvercle (qui fait office maintenant de bac à linge sale).
    L'idéal est d'avoir 2 ou 3 grands filets pour ne pas les remplir à bloc.
    LE fait que ça soit fermé, évite les odeurs (mais de toute façon au final ça pue moins et moins vite qu'une poubelle à couche jetable).
    Par contre je doit reconnaitre que c'est arrivé plusieurs fois de faire couler de l'eau en enlevant le filet.
    l'idéal serait d'avoir la table à langer, ou se qui en fait office, le bac à couche, et la machine à laver à proximité.
    il ne sert à rien de trop remplir d'eau le bac.

  9. Pas d'accord sur tt, j'ai des couches lavables, en appartement, dans le nord et même comme ça j'arrive à ne pas utiliser de sèche linge (pas top écolo) j'ai juste des langes rectangles donc qui sèchent bcp plus vite.
    avnt de mettre les couches ds le seau (ss eau, avec couvercle), je les passe sous l'eau et je les frotte avec un peu de savon de marseille, et elles ne puent pas et ont à peine pris une couleur un peu jaunatre.
    Pour les fesses,gant de toilette+eau, et lingette de polaire (acheté 5€ en solde chez Dé..)avec linimnt!nickel!
    Les débuts ont étés un peu durs (bébé allaité, couches à la mauvaise taille) mais on ne regrette absolument pas.
    C'est vrai que le lavage caca peut en écœuré certaines mais moi ça ne me dérange pas plus que ça.

  10. Merci pour ce témoignage aerty ! Comme je le mentionne au début de l'article et dans les liens que j'ai cités, il y a beaucoup de mamans heureuses avec leurs couches lavables et pour qui l'entretien n'est pas du tout un calvaire. Le temps de séchage dépend beaucoup du tissu avec lequel est fait la couche (coton ou bambou ou autre). Peut-être pourriez-vous préciser où vous n'êtes pas d'accord avec moi ?
    Personnellement, je préfère consacrer mon temps à autre chose qu'à frotter sous l'eau les couches pleines de caca de Bébé21, mais je le fais quand même, ça évite effectivement les taches et les odeurs trop tenaces.

  11. Hello,

    Bon ben voilà, moi aussi je suis au couches lavables depuis 7 mois (age de ma puce), et je ne suis pas d'accord sur tous les points :-).
    Bon depuis le temps de l'article, tu as peut être amélioré ta technique...
    Voilà mes remarques:
    - pour les fesses rouges: j'ai abandonné l'utilisation de l'HE d'arbre à thé après avoir remarqué que sans, elle avait plus les fesses rouges justement!
    - les taches: ma foi j'en ai très peu! et pourtant, peu de manip des couches "caca": tous les soirs je prends les couches "caca" que j'ai reservé dans une bassine vide la journée. si KK solide, direct dans les toilettes, et couche direct dans le seau (à sec), si KK style allaité, je rempli ma bassine d'eau (reste du bain par ex), et je frotte le tissu contre lui meme pour en enlever une grande partie. je vide la bassine dans les toiletes, et je met la couche dans le seau. ça suffit et ça prend max 5 min.
    - pour les lessives: je fait un cycle de rinçage puis un cycle à 40°. les taches partent mieux si je fais le cycle de rinçage avant, probablement que l'essorage seul ne brasse pas assez?
    - chez moi le bambou n'est pas rèche, mais je met du calgon à chaque lavage, c peut etre lié?
    - nombre de couche par jour: 5 depuis ses 3 mois: 1 la nuit + 4 le jour. ça fait pas tant que ça, je sais pas comment tu arrives à 8 couches par jour! et 0 fuites, sauf parfois la nuit, trop de pipi! mais depuis qu'elle fait ses nuits ça va!
    - le protège couche: ça sert à rien, meme sur la couche en bambou le KK se détache tout seul, et l'effet fesses au sec de ceux en polaire a l'air de faire ni chaud ni froid à ma puce, et comme le bambou est doux ici, j'ai laissé tombé!
    - la taille: bah c vrai que certains modèle sont un peu épais, mais tu devrais tester la flip de bumgénius, elle est très fine et du coup sur l'arrière ça gène pas BB qui dort.
    - le coté beurk: ben non, c pas vriament beurk, quand y a un KK, c'est pas plus catastrophique à changer qu'une jetable, et l'avantage c que j'ai jamais eu de KK qui remonte dans le dos et du coup toute la tenue à changer!!

    et sinon pour l'aspect économique, c'est de toute façon plus cher que les jetables pour le premier car on trouve souvent des jetables en action, mais si on les couds soi-même, on économise un peu!
    voilou!

  12. Bienvenue Floflo et merci pour ce message détaillé !

    Effectivement, je n'ai pas remis à jour l'article avec le temps. Actuellement, j'ai aussi 5 couches par jour à peu près (dont 1 la nuit). Mais dans les premiers mois, j'avais bien 6 à 8 couches par jour, mais j'ai un petit garçon bien bâti et grand pour son âge, cela fait peut-être aussi une différence par rapport à ce qui est de la production des déchets.

    Le bambou est toujours rêche, mais je me suis résignée à les passer 10 minutes au sèche-linge au milieu de la nuit une fois les couches séchées à l'air. Peut-être que le calgon fait effet adoucissant, je ne sais pas, mais comme l'eau par ici est d'une dureté qui ne nécessite pas de calgon, et qu'on est plutôt du genre à utiliser le moins de produits de nettoyage possible, j'ai des couches super rêches.

    Le protège-couche est pour moi essentiel, car j'ai eu plusieurs fois le malheur de ne pas en mettre en me disant qu'il vient de faire caca, il va pas refaire, je peux m'en passer. Et c'est là que j'ai droit à de la purée bien diluée et un lavage à la main de la couche, et vazy que je te frotte pour que le caca parte... Bébé21 n'est pas encore très stable, digestivement parlant, et c'est sûr que quand il fait des petites crottes toutes jolies qui se détachent toutes seules des couches, je suis presque à en pleurer de joie tellement ça me fait du boulot en moins de décrassage.

    Pour l'huile essentielle d'arbre à thé, je m'en sers toujours, avec le secret espoir que cela couvre assez les odeurs d'ammoniac omniprésentes qui me valent les critiques continuelles de Monsieur21 lorsqu'il se trouve aux alentours du seau à couche (avec couvercle pourtant). Et surtout la remarque qui tue : "Bébé21 pue la pisse quand il est en lavable". Je ne nie pas ce fait. Et c'est un des désavantages actuels pour lequel je n'ai pas de solution.

    Pour ce qui est des fesses rouges, le liniment a réglé l'affaire depuis belle lurette !

    Pour le côté beurk, si, malheureusement avec le caca "purée diluée" de Bébé21, c'est quand même drôlement pratique de tout nettoyer avec du papier jetable et d'enfermer ça dans la couche jetable qui part dans la poubelle plutôt que de

    nettoyer ce qui est possible, mettre de côté la couche pleine de caca,

    finir de changer Bébé21 avec la couche salie à côté mais bien ouverte pour pas que le caca se répartisse partout sur la couche,
    partir à la salle de bain pour une séance de nettoyage de caca en enlevant le plus gros avec du papier toilette, puis en frottant avec de l'eau dans l'évier,
    revenir dans la chambre pour déposer la couche décrassée dans le seau à couches lavables.

    Et pis, la maman de jour est d'accord d'utiliser les couches lavables, mais elle ne nettoie pas les couches pleines de caca (et je la comprends), donc le soir, j'ai le droit à un nettoyage de couche pleine de caca purée-diluée qui a bien séché (et ça me prend 5-10 minutes à nettoyer avant de mettre tout ça en machine).

    Sinon effectivement, je n'ai jamais eu de fuite avec les lavables Totsbots, mais non plus avec les jetables Swilet (Delora maintenant).

    Je ne pense pas me relancer dans les tests de couches pour le deuxième bébé qui arrive (bon, je viens de regarder la vidéo de Flip quand même, mais je suis moyennement convaincue par la géométrie style Allways avant qu'ils inventent les petits ailerons sur les côtés pour capter les fuites).

    Ceci dit, je répéterai toujours que je suis persuadée que les couches lavables font le bonheur de nombreuses familles, et que les inconvénients que rencontrent la Famille21 sont complètement inconnus pour d'autres, car le bébé fait des crottes bien formées, parce que l'odorat du papa n'est pas aussi développé que celui de Monsieur21, parce que la couche est fait dans une matière qui ne devient pas rêche, parce que la maman est femme au foyer et que 5-10 d'entretien en plus c'est vraiment peanuts etc.

  13. Pour l'odeur, c'est sur que parfois elles sentent un peu, mais en ce cas je met 1 cuillère à soupe de bicarbonate de sodium avec la lessive, et ça le fait. Le pire c'est quand on fait des trucs genre choux-fleurs...
    Oui alors le KK style crème, c sur que c'est moins pratique à enlever. Ici c soit "allaité", soit "purée", et ça fait vraiment comme de la purée! assez drole...
    Pour le coté pratique, et éviter les allez retour, je met un petit bac en plastique (genre tup) sur la table à langer (j'en ai 2 en fait, un pour mettre un peu d'eau pour laver, et l'autre vide). Je met les lingettes sales et la couche sale quand je la change. Puis quand elle est installée pour jouer ou dormir, je prend le bac, je l'emmène dans la salle de bain, et là soit je met tout direct dans le seau (qui est dans la salle de bain car ma machine à laver y est), soit je met les lingettes dans le seau et la couche dans la bassine vide (si KK). Par contre je fais le "frottage" de KK le soir quand je l'ai mise au lit. Comme ça si il y en a eu plusieurs dans la journée, je les fait toutes en meme temps, et au final ça prend moins de temps. après je ramène le bac vide dans la chambre. enfin voilà, c'est comme ça que j'ai trouvé que c'était le plus pratique, meme quand c beurk!
    Et la nounou ici fait pareil: elle ne lave pas le KK, mais elle les mets dans la bassine, et je m'en occupe le soir!
    Sinon j'ai lu ton article sur l'aspect écologique, et c'est clair que si on rince chaque couche à grande eau et qu'on met tout au séchoir, c'est pas top! Ici pas de séchoir, petit étandage dans la chambre de BB, et ça humidifie en meme temps. Avec le stock de couche je lave 2 fois par semaines, et y a pas trop d'odeurs, ça va!
    Pour ton 2ème qui arrive bientôt, si un jour tu veux tester la Flip je peux te preter la mienne, je suis sur Lausanne.

  14. Je ne connaissais pas l'astuce anti-odeur du bicarbonate de sodium (en plus, on peut fabriquer du crack avec si on a un peu de cocaïne d'après wikipedia...).

    Monsieur21 vient d'installer une table à langer dans ma salle de bain !
    Oh joie, oh espoir que ma vie entourée de couches lavables va être plus belle maintenant que je n'ai plus à faire des aller-retour entre le lavabo et la chambre de Bébé21 🙂
    Bon, je sens qu'on va nous taxer un saladier la remise à neuf du mur que Monsieur21 a un peu charcuté pour fixer cette table à langer IKEA....

    Pour le Flip, oui, volontiers un essai !

  15. Mais cessez là ces quolibets Madame21, je n'ai pas "charcuté le mur" ! J'y ai percé proprement 4 trous conséquents pour m'assurer que nos progénitures ne choient pas.
    Non... c'est plutôt mes doigts que j'ai "charcuté" en la fixant au mur...

  16. ah oui ça va être plus simple pour les changes, sauf si oups, il faut changer le body aussi.. (ce qui arrive quand je le remonte pas assez pour la changer et que mademoiselle a une envie pressante!
    pour la flip je t'envoie un mail!

  17. bonjour! Merci pour toute l'info sur les lavables que vous avez mis sur le blog. Vraiment très outil pour des futurs mamans comme moi, qui veulent vraiment pas utiliser des couches jetables.
    Ma petite doit arriver entre la fin septembre et mi-octobre, alros je me depeche pour avoir tout pret pour son arrivé. Et j'ai justemente qqs questions par rappor aux couches:
    -C'est mieux de commencer avec un pack d'essaie? Si c'est le cas, quelles marques sont les meilleures a votre avis?
    -J'ai peur de me sentir un peu debordé au début, donc je pense utiliser des couches biodegradables les premiers 2 semaines, pour commencer doucement avec les lavables. J'ai eu des commentaires comme quoi les biodegradables sont trop grandes pour nouveaux nés, et j'avoue que je suis perdu par rappor aux tailles. Qqn a un petit conseil a ce sujet?
    -Nous on utilise parfois de boules de lavage, qui lavent mais que ne detache pas. Sont elles vraiment outiles pour laver les couches? Comme on habite a Genève, on n'utilise pas de calgon, car l'eau n'est pas très calcaire, on utilise juste la boule verte a chaque lavage. Qqn a déja lavé les couches avec les boules de lavage et la boule verte? Les résultats sont bons? la boule verte anticalcaire aide-t-elle a asouplir les couches?
    -Je ne comprend pas bien l'histoire des filets et de bacs de trempage...c'est comme les filet pour laver les soutien-gorge en machine?
    - j'ai acheté de la lessive en pailletes de la marque Le Chat en France voisine, car ma belle mère m'a conseillé d'utiliser ça pour laver les vetements du bb. QQn a utilisé ça pour les couches lavables, et si c'est le cas, quelles étaient les résultats?
    -Ou trouve-t-on des couches biodegradables sur Genève?
    -Petite question pour Floflo et Madame 21: c'est quoi la Flip?
    C'est bcp des questions, je sais, mais je me sens un peu perdue...donc j'appreciarait enormement les réponses.
    Bonne journée!

  18. Bonjour verot, bienvenue sur ce blog !

    Alors on va aller dans l'ordre pour répondre à toutes les questions sans en louper une.

    Je pense qu'il vaut mieux faire une période avec un pack d'essai car il n'y a pas vraiment de "meilleures" couches, cela dépend des préférences de chaque maman et de la morphologie de chaque bébé. Avec le recul, je pense que j'aurai dû prendre des couches avec de la polaire, car elles ne laissent pas de taches au lavage contrairement au bambou. Mais le bambou absorbe vraiment bien. Et au niveau écologique, je crois que les deux se valent pour la fabrication du tissu (pas terrible donc).

    Si c'était à refaire, j'attendrai effectivement quelques semaines avant de commencer avec les lavables. D'ailleurs pour PetitBébé21 qui a maintenant 2 mois, je suis restée entièrement avec des biodégradables que j'ai utilisées dès le premier jour. Dans la marque Wiona, ils ont une taille 2-4kg ce qui va pile-poil pour un nouveau-né qui a autour des 3kg. Je les ai commandées chez frotti.com, mais on les trouve également dans les boutiques WWF et d'autres boutiques pour mamans écolos. Le malus : j'ai eu pas mal de fuites (genre 1 tous les 2 jours), mais depuis qu'on a passé à la taille suivante 3-6kg, ça va bien mieux.

    J'ai fabriqué mes propres boules de lavage avec des vieilles balles de golf et des vieilles chaussettes rembourrées, je les mets toujours pour laver les couches additionnées d'huile essentielle de lavande ou citron vert. Par ici, l'eau est douce, pas besoin de calgon non plus. Par contre, je lave les couches avec de la lessive écolo (arbre vert, ecover ou coop oecoplan), les noix ne suffisent vraiment pas. La boule verte, c'est la fameuse magickwashball?

    Les filets dont on parle, c'est les filets pour mettre les habits délicats en machine. Je l'utilise comme sac pour transférer plus facilement les couches du seau à couche vers la machine. Ca s'utilise comme un sac poubelle en fait, en tirant sur les bords pour faire sortir le sac de la poubelle à couches lavables. Je transfère le tout tel quel dans la machine à laver, ouvert, les couches sortent du filet au cours du lavage. Pour le bac de trempage, il s'agit de ne pas stocker les couches souillées à sec, mais de les tremper dans de l'eau en attendant le lavage en machine. (Moi, je fais du stockage à sec, mais d'autres mamans les font tremper).

    Pour les paillettes le Chat, je ne connais pas.
    Pour la commande des biodégradables, frotti.com les livre gratuitement à partir de 60.- et reprend les cartons non entamés. J'ai pris directement un carton de wiona newborn à 160 couches (avec environ 8-10 couches par jour les premiers jours, ça fait environ 2-3 semaines d'utilisation).

    La flip, c'est une couche lavable TE1 : http://www.ecofamily.ch/description.php?id=277&path=7, mais Floflo pourra en parler mieux que moi.

  19. Bonjour Madame 21!

    Merci bcp d'avoir pris le temps de répondre a toutes mes questions.
    La boule verte anticalcaire n'est pas la magicwashball, sinon une boule qui agit magnetiquement pour reduire l'acumulation de calcaire. On l'utilise avec de detergents liquides Arbre Vert, et aussi avec les boules de lavage (Ecoballs). Le problème de laver avec ces boules est que les taches fortes ne partent pas, et puisque elles ne sont pas parfumés, la lessive peut garder certains odeurs. Je ferai le test avec les couches lavables pour voir ce que ça donne.
    Merci pour l'info sur les couches biodegradables, je vais faire un petit stock, histoire de etre un peu plus calme au début, et commencer doucement avec les couches lavables.
    Hier je suis passé ch Envie des fraises, et là on m'a montré les couches Flip, que j'ai trouvé bien interesantes. Je pense que je vais prendre un kit d'essai pour voir comment on se debrouille avec.

    A nouveau merci bcp, et si je fait des decouvertes interesantes et outils, je le partagerais sur ce blog.

    Je m'excuse pour les fautes d'ortographe et grammaire 🙁 le français n'est pas ma langue maternelle...

  20. Hello,

    Je voulais juste compléter. Concernant la Flip, c'est bien si tu as pu la voir en vrai. Personnellement, je préfère l'insert "stay dry" en microfibre qui a une face polaire "fesse au sec" que l'insert en coton à plier. Sinon ils ont beau dire que c'est dès 3kg, en pratique je trouve qu'il faut attendre 2 mois / 5kg au moins pour que ça aille car l'entrejambe est large donc il faut que les jambes grandissent un peu...
    Concernant les noix de lavage, j'ai pas testé, mais j'ai entendu dire qu'elles encrassaient les couches (trop de savon dedans qui à la longue imperméabilise la partie absorbante de la couche qui du coup n'absorbe plus...).
    Enfin je recommande quand même les couches jetables (écologiques ou pas) jusqu'à ce que le cordon ombilical soit tombé, car c'est très difficile de le maintenir à l'extérieur d'une lavable et du coup il ne sèche pas. Donc prévoir 1 semaine de lavable. Et c'est vrai que finalement je trouve bien de louer un pack nouveau né pour les 2 premiers mois (suivant le gabarit), ce qui permet de passer directement à des couches à taille variable ensuite (comme la flip par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *